Super Bowl 50 : Les Broncos peuvent remercier leur défense

le
0
Super Bowl 50 : Les Broncos peuvent remercier leur défense
Super Bowl 50 : Les Broncos peuvent remercier leur défense

Dans un Super Bowl très défensif qui n'a pas atteint des sommets de jeu, les Denver Broncos ont été sacrés champions NFL pour la troisième fois de leur histoire aux depens des Carolina Panthers (10-24), dimanche à Santa Clara. Un match où ni Cam Newton, ni Peyton Manning n'ont brillé.

Les Denver Broncos pourront remercier leur équipe défensive pour leur troisième titre (1997, 1998, 2015) en huit Super Bowls disputés. Ce Super Bowl 50 a réservé son lot de surprises et de grands moments. Alors que cette affiche entre Panthers et Broncos devait être un duel de générations entre Cam Newton et Peyton Manning, c’est un duel de défenses qui a été proposé au public du Levi’s Stadium de Santa Clara. Dès le début du match, l’intensité mise par les équipes défensives de part et d’autre a fermé le jeu. La pression mise à chaque instant par les Broncos sur « SuperCam » (17/40 à la passe, 259 yards gagnés, 0 touchdown et 1 interception) a même offert le premier touchdown de la rencontre, faisant suite à un field goal très rapide pour Denver. Le quarterback de Carolina, mis au sol par Von Miller, élu MVP du match, a perdu le ballon. Malik Jackson a opportunément recouvert ce fumble dans l’en-but (0-10). Pour la première fois de la saison, les Panthers n’ont pas conclu le premier quart-temps avec l’avantage au score.

« SuperCam » rendu inoffensif

Cette puissance défensive des Broncos a contraint Cam Newton à prendre un peu plus ses responsabilités et de parfois jouer sa carte personnelle à la course, au détriment de la passe, pour avancer. Une initiative rapidement récompensée par un touchdown spectaculaire de Jonathan Stewart, passé au-dessus de la mêlée (7-10) mais sans résultat ensuite. Un field goal de Brandon McManus a offert six points d’avance aux Broncos avant la mi-temps (7-13). Solides défensivement, les coéquipiers de Peyton Manning (13/23 à la passe, 141 yards gagnés, 0 touchdown et 1 interception) se sont vu creuser l’écart en début de troisième quart-temps avec un énorme retour de coup de pied de Jordan Norwood. Si défensivement tout a fonctionné, ou presque, pour Denver, l’escouade offensive a montré ses limites, incapable la plupart du temps de se mettre en position d’aller chercher le touchdown, se contentant d’un field goal pour creuser l’écart (7-16). Une situation similaire a été vécue par les Panthers, pourtant intraitables sur le chemin du Super Bowl. Cam Newton, comme un symbole, a vécu un match qu’il voudra sans doute oublier, mis sous pression et pris comme jamais par la défense agressive des Broncos.

Les nerfs solides des Broncos ont fait la différence

S’ils sont parvenus à limiter la casse en défense, les joueurs de Carolina n’ont pas été capables de mettre en place leur jeu offensif spectaculaire et efficace vu en saison régulière. On a senti énormément de nervosité dans les rangs des Panthers, qui ont souvent été sanctionnés, par les arbitres tout au long de la rencontre. Et quand les Broncos leur offrent une occasion de réduire l’écart après un fumble, l’avancée a été stoppée aux 20 yards et les Panthers ont dû se contenter des trois points (10-16). Ces derniers ont même bu le calice jusqu’à la lie avec un Cam Newton coupable d’un nouveau fumble à cinq minutes de la fin du match. Une perte de balle qui a permis aux Broncos d’aller chercher en force, et après une nouvelle pénalité, un touchdown par CJ Anderson, transformé à deux points (10-24), qui a scellé le sort du match. Ce Super Bowl 50 n’aura pas été une célébration du jeu offensif débridé mais aura montré qu’une solide défense peut aussi offrir le titre et, sans doute, une fin de carrière en apothéose pour Peyton Manning.

SPORTS US - NFL / PLAY-OFFS 2016
Super Bowl 50 (7 février, au Levi’s Stadium de Santa Clara, Californie)
Carolina Panthers - Denver Broncos : 10-24
MVP : Von Miller (Linebacker, Denver Broncos)

NFC Championship (24 janvier)
Arizona Cardinals - Carolina Panthers : 15-49

AFC Championship (24 janvier)
Denver Broncos - New England Patriots : 20-18

Divisional play-offs (16 et 17 janvier)
Arizona Cardinals - Green Bay Packers : 26-20 ap
Carolina Panthers - Seattle Seahawks : 31-24
New England Patriots - Kansas City Chiefs : 27-20
Denver Broncos - Pittsburgh Steelers : 23-16

Wild-Card week-end (9 et 10 janvier)

Washington Redskins (4) - Green Bay Packers (5) : 18-35
Minnesota Vikings (3) - Seattle Seahawks (6) : 9-10
Houston Texans (4) - Kansas City Chiefs (5) : 0-30
Cincinnati Bengals (3) - Pittsburgh Steelers (6) : 16-18

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant