SunEdison menacé de faillite, selon sa filiale TerraForm Global

le
0
 (Actualisé avec TerraForm Global) 
    29 mars (Reuters) - Le risque est élevé de voir SunEdison 
 SUNE.N  devoir se placer sous la protection de la loi 
américaine sur les faillites en raison de ses problèmes de 
liquidités, a déclaré mardi sa filiale TerraForm Global 
 GLBL.O , contrainte elle aussi de reporter la publication de 
son rapport annuel. 
    Une faillite du spécialiste américain de l'énergie solaire 
aurait un "effet adverse matériel" sur TerraForm Global mais 
même dans ce cas la filiale aurait suffisamment de trésorerie 
pour poursuivre ses opérations, lit-on dans un avis financier. 
    Comme sa maison mère, TerraForm Global précise qu'elle ne 
sera pas en mesure de publier son rapport annuel 2015 avant la 
date limite du 30 mars. 
    Dans un article publié lundi, le Wall Street Journal a lui 
aussi évoqué un risque de faillite pour SunEdison, qui a vu son 
cours de Bourse fondre de 95% sur les 12 derniers mois. 
    Selon le quotidien, la Securities and Exchange Commission 
(SEC), le gendarme de Wall Street, enquête sur la communication 
financière de SunEdison l'an dernier pour voir si la société n'a 
pas trompé les investisseurs en évoquant une trésorerie 
disponible de plus d'un milliard de dollars. 
    Les enquêteurs de la SEC veulent établir le niveau de 
trésorerie de SunEdison en août, quand l'entreprise avait 
annoncé la création d'un véhicule d'investissement avec des 
fonds gérés par Goldman Sachs  GS.N , précise le quotidien 
financier en citant des sources proches du dossier. (http://on.wsj.com/1XZe7le) 
    Le groupe lourdement endetté ne paie plus certains de ses 
fournisseurs et sous-traitants depuis la fin 2015 et cherche par 
tous les moyens à lever du cash, ajoute le WSJ. 
    La SEC n'a pas souhaité de faire commentaire et SunEdison 
n'a pas donné suite à une demande de réaction. 
    A fin septembre, l'endettement du groupe atteignait  11,7 
milliards de dollars (10,4 milliards d'euros), conséquence d'une 
frénésie d'acquisitions. 
 
 (Vishal Sridhar à Bangalore, Véronique Tison pour le service 
français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant