Suisse : l'ex-GIA Merouane Benahmed maltraité lors de son arrestation ?

le
1
Merouane Benahmed le 18 décembre 2015.
Merouane Benahmed le 18 décembre 2015.

Merouane Benahmed regrette peut-être déjà d'avoir franchi la frontière suisse à Vallorbe, avec sa femme et ses cinq enfants, afin de présenter une demande d'asile le 21 septembre. Lors de son audition au ministère public central du canton de Vaud le lendemain, il s'est plaint de la façon dont il avait été interpellé par les gendarmes du groupe d'intervention de la police cantonale vaudoise. « Je trouve que mon arrestation s'est passée de manière disproportionnée car j'ai été arrêté de manière brutale alors que je pensais que la Suisse était un pays de justice », lâche-t-il.

Son avocat déclare alors que Merouane Benahmed « présente une rougeur à la racine du nez du côté gauche qui semble être le résultat de coups portés lors de son arrestation. Il se plaint également d'avoir reçu des coups partout sur son corps. » Le défenseur du ressortissant algérien réclame qu'un constat médical soit effectué par le médecin de la prison. Ce témoignage contredit celui de Jean-Christophe Sauterel, le porte-parole de la police cantonale vaudoise, qui affirmait dans La Tribune de Genève du 23 septembre : « L'interpellation s'est déroulée sans aucun souci, discrètement, de manière efficace et sans heurts. »

Interdiction du territoire français

L'ancien membre du GIA assure que dès son arrivée sur le sol helvétique, il a décliné sa véritable identité « contrairement à ce qui figure...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 2 mois

    que vient il faire en suisse ? L'Arabie saoudite est plus indiquée pour la pratique tolérante de sa religion..