Suisse : l'ancien employé de la banque Reyl jugé en Suisse à huis clos

le
0

Depuis un an et demi, Pierre Gerbier, dit Condamin-Gerbier, est aussi discret en Suisse qu'il a été bavard en France au premier semestre 2013. Ancien employé de l'UBS puis de la banque Reyl, il s'est fait connaître au moment de l'affaire Cahuzac en affirmant détenir une liste de quinze politiciens français - dont un ministre en exercice et d'anciens ministres - possédant des comptes non déclarés dans la Confédération.

Un bref communiqué sur le site du Tribunal pénal fédéral (TPF), la plus haute instance judiciaire helvétique, précise que Pierre Gerbier sera jugé le 19 décembre prochain à Bellinzone (canton du Tessin) pour "service de renseignements économiques et violation du secret de fabrication ou du secret commercial". Les débats débuteront à 8 heures et seront à huis clos. Le prononcé du jugement tombera à 15 heures le jour même. Il sera, lui, en audience publique.

Un "deal" avec la justice

Cet ancien cadre bancaire est accusé par le TPF d'"avoir dévoilé à plusieurs reprises dans des médias étrangers et lors de ses auditions par des autorités politiques et judiciaires étrangères des informations confidentielles". Pour mémoire, arrêté le 5 juillet 2013 dans le canton de Vaud, Pierre Gerbier a passé deux mois et demi en détention préventive. À sa sortie de prison, l'ancien employé de la banque Rey n'a cessé de répéter à la justice suisse qu'il avait été abusé par les autorités françaises et la presse et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant