Suisse : découverte d'une cellule de djihadistes de l'EI

le
2
Des djihadistes du groupe État islamique, ici à Mossoul, en Irak, en juin 2014.
Des djihadistes du groupe État islamique, ici à Mossoul, en Irak, en juin 2014.

Au printemps dernier, la Suisse a arrêté trois Irakiens, âgés de 28 à 33 ans, soupçonnés d'avoir créé une cellule du groupe État islamique et d'avoir soutenu l'organisation terroriste "d'un point de vue logistique et financier". L'information, tenue secrète, n'a été révélée que dimanche dernier par la revue Neue Zürcher Zeitung am Sonntag. Le ministère public de la Confédération (MPC) a aussitôt confirmé avoir ouvert une procédure contre "au moins trois hommes pour participation et soutien à une organisation criminelle". Le MPC ajoute qu'une vingtaine de cas liés au djihad, avec "un ou plusieurs inculpés", font actuellement l'objet d'une procédure en Suisse.

Aujourd'hui, c'est au tour du journal zurichois Tages-Anzeiger de dévoiler que ces trois Irakiens, actuellement en détention dans plusieurs prisons du canton de Berne, auraient prévu de mener un attentat sur le territoire helvétique, "avec des explosifs et des gaz mortels". Le quotidien alémanique ajoute que c'est un service secret "ami", surveillant les communications des trois hommes, qui a alerté le Service de renseignement de la Confédération (SRC).

Soutien d'un service secret ami

En clair, ce sont très vraisemblablement les services allemands ou français qui ont permis la neutralisation de cette cellule de l'État islamique, la première découverte en Suisse, et peut-être en Europe. Cette cellule, selon la radiotélévision romande, "aurait envoyé...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le jeudi 25 sept 2014 à 09:32

    en même temps, depuis Clermont Ferrand, je m'en tape.

  • nanard83 le mercredi 24 sept 2014 à 13:31

    ou italiens !