Suicide en direct sur Periscope : le parquet d'Évry ouvre une enquête

le , mis à jour le
0
L'application diffusait en direct lors du suicide d'une jeune fille à Égly dans l'Essonne.
L'application diffusait en direct lors du suicide d'une jeune fille à Égly dans l'Essonne.

L'affaire Serge Aurier, la retransmission des violences de part et d'autre lors des manifestations contre la loi travail et maintenant... les faits divers sordides. L'application au parfum de scandale Periscope, qui permet aux particuliers de retransmettre de la vidéo en direct, est au centre d'une enquête ouverte mercredi à Évry

.

Elle concerne le suicide d'une jeune femme, mardi après-midi au passage d'un RER à Égly (Essonne), qui a filmé son geste en direct sur Périscope, a appris mercredi de source judiciaire l'Agence France-Presse, confirmant une information de France Info. L'enquête, confiée à la brigade de gendarmerie de Palaiseau, a été ouverte pour déterminer les circonstances du suicide de la victime, âgée de 19 ans. « L'exploitation du téléphone et la récupération de la vidéo sont en cours », a-t-on précisé de source judiciaire. La jeune fille aurait également envoyé un SMS à une proche juste avant son décès.

La victime aurait « évoqué un viol et désigné un agresseur »

Selon les premiers éléments de l'enquête, la jeune femme « aurait évoqué un viol et désigné un agresseur » au cours de l'enregistrement, a ajouté cette source, qui reste très prudente sur la réalité de ces faits. « Nous avons été alertés vers 16 h 30 par un utilisateur de Periscope qui était connecté avec la victime et nous disait qu'elle n'allait pas bien », a-t-on appris...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant