Suicide d'une figure du grand banditisme à la prison de Marseille

le
0

MARSEILLE (Reuters) - Marc Armando, figure du grand banditisme français, s'est suicidé dans sa cellule de la maison d'arrêt des Baumettes de Marseille, a-t-on appris samedi de source pénitentiaire.

Agé de 56 ans, son corps a été retrouvé vendredi, deux heures après son admission. Marc Armando s'est pendu.

L'homme était considéré comme le cerveau présumé du cambriolage de la Banque de France de Toulon (Var), le 16 décembre 1992. Après avoir séquestré et menacé un gardien et sa famille, les malfaiteurs avaient accédé aux coffres et fait main basse sur un butin de plus de 22 millions d'euros, dont moins de 10% ont été à ce jour récupérés.

Marc Armando venait d'être extradé des Pays-Bas où il a été interpellé mi-avril dans le cadre d'un trafic international de stupéfiants.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant