Suez veut croître en Italie, l'objectif 2017 mis en sourdine

le
0
    PARIS, 28 juillet (Reuters) - Suez  SEVI.PA  a annoncé jeudi 
un projet de montée au capital de l'italien Acea  ACE.MI  mais a 
fait savoir que son ambition d'atteindre un Ebitda de trois 
milliards d'euros en 2017, auquel des acquisitions devaient 
contribuer, n'était plus prioritaire. 
    Le numéro deux mondial de la gestion de l'eau et des 
déchets, derrière Veolia  VIE.PA , a cependant confirmé ses 
objectifs 2016 et relevé son programme annuel d'économies après 
avoir vu ses résultats du premier semestre freinés par l'Europe. 
    Le groupe envisage d'accroître de 12,5% à 23,3% sa 
participation dans Acea, principal opérateur d'eau et 
d'épuration des eaux usées en Italie, également présent à Rome 
dans la distribution d'énergie et le traitement des déchets, en 
rachetant des titres à l'italien Caltagirone. 
    Cette opération se ferait à travers l'émission d'actions 
nouvelles Suez, qui pourraient représenter environ 3,5% du 
capital, dans le cadre de "la négociation d'un projet de 
coopération industrielle de long terme (...) en voie de 
finalisation avec le groupe Caltagirone".     
    Le directeur général, Jean-Louis Chaussade, en outre indiqué 
que l'ambition d'Ebitda de Suez pour 2017 n'était "plus vraiment 
un objectif prioritaire", rappelant que des acquisitions étaient 
censées y contribuer à hauteur de 200 millions environ et que 
Suez, dans cette optique, n'avait pas trouvé de projet 
d'envergure. 
    "Ce qui est clair, c'est qu'aujourd'hui ma priorité est à la 
fois la croissance organique et la transformation du groupe", 
a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique. 
    "Je verrai si nous trouvons des opérations qui, dans un 
délai plus ou moins long, nous permettent d'augmenter plus 
rapidement notre croissance par de la croissance externe."  
    Suez prévoit de présenter à l'automne un plan pour accélérer 
sa transformation qui concernera en particulier les fonctions 
transverses et s'appuiera sur un renforcement des "logiques 
d'intégration". 
     
    "ADAPTER" SUEZ "À SA NOUVELLE RÉALITÉ"  
    Le groupe a engagé en juin des discussions à ce sujet avec 
les instances représentatives du personnel mais n'a pas précisé 
jeudi quel serait l'impact de son plan en matière d'effectifs. 
    "Nous allons mettre en place des mesures de mobilité et de 
formation, n'oubliez pas que nous avons à peu près 3.000 
personnes qui chaque année, en France, quittent le groupe pour 
des raisons diverses et variées, donc nous allons adapter sur 
deux-trois ans l'entreprise à sa nouvelle réalité", a dit son 
directeur général. 
    Suez a enregistré au titre du premier semestre un résultat 
net part du groupe de 174 millions d'euros (+23,7%), un Ebit de 
598 (-2,3% en variation organique), un Ebitda de 1.271 millions 
(-1,9% en organique) et un chiffre d'affaires de 7.455 millions 
(+2,7% en organique). 
    Ses objectifs pour 2016 incluent une croissance organique de 
son chiffre d'affaires supérieure ou égale à 2%, ainsi qu'une 
progression organique de son Ebit supérieure à celle de ventes. 
    Suez continue également de viser un cash-flow libre 
d'environ un milliard d'euros et un dividende supérieur ou égal 
à celui de 0,65 euro par action (stable) proposé pour 2015. 
    Il a dans le même temps relevé de 30 millions d'euros son 
programme d'économies pour 2016 afin de le porter à 180 
millions. 
     
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/2a6aTtz 
 
 (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant