SUEZ ENVIRONNEMENT Résultats annuels 2009

le
0
Communiqué

PARIS, February 25, 2010 /PRNewswire/ --

- SUEZ ENVIRONNEMENT atteint ses objectifs 2009 avec des résultats Solides et prevoit un retour à la croissance en 2010

2009 : des résultats solides et en ligne avec les objectifs

- Chiffre d'affaires : 12,3mdsEUR, +0,6% à change constant

- Résultat Brut d'Exploitation (RBE) : 2 060mEUR, -1,2% à change constant soit un ratio RBE/CA de 16,8%

- Cash Flow Libre : 891mEUR, en hausse de 20% hors éléments non récurrents en 2009[1]

- Résultat Net Part du Groupe : 403mEUR soit 0,82EUR par action

- Dette financière nette : 6 282mEUR, soit un ratio dette financière nette/RBE de 3,0X

- Dividende proposé[2] stable à 0,65EUR par action

Objectifs 2010[3] et perspectives:

Confirmation des priorités de generation de cash flow libre et de protection de la rentabilité

Lancement d'un nouveau plan Compass d'optimisation des coûts sur 2010-2012

- Croissance du Chiffre d'affaires supérieur ou égal à 5 % par rapport à 2009, à change constant

- Croissance du RBE supérieur ou égal à 8% par rapport à 2009, à change constant

- Génération de cash flow libre en 2010 supérieur ou égal à 0,7mdEUR1

- Investissements nets en 2010 inférieur ou égal à 1,3 mdEUR[4] plus 0,6 mdEUR lié à l'opération sur Agbar

- Ratio dette financière nette / RBE autour de 3x à l'horizon 2012 avec un nouveau plan d'optimisation des coûts COMPASS de 250mEUR sur la période 2010-12 et la poursuite de la sélectivité des investissements en 2011 et 2012

Le Conseil d'Administration, réuni le 24 février 2010, a arrêté les comptes 2009 de SUEZ ENVIRONNEMENT qui seront soumis à l'approbation de l'Assemblée Générale du 20 mai 2010. A la date du communiqué, les comptes ont été audités et certifiés par les commissaires aux comptes.

Commentant les résultats 2009, Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de SUEZ ENVIRONNEMENT, a déclaré :

>

SUEZ ENVIRONNEMENT atteint ses objectifs 2009 avec des resultats solides, un modèle résilient et une capacité d'adaptation face à la crise

Dans le contexte économique difficile, SUEZ ENVIRONNEMENT affiche pour 2009 des résultats solides avec une performance opérationnelle globalement stable et une forte génération de cash flow libre :

- Le Chiffre d'affaires s'établit à 12 296mEUR, globalement stable à change constant (+0,6%), avec des effets > de +2,4% et une croissance organique de -1,8%.

- Le Résultat Brut d'Exploitation s'élève à 2 060mEUR, en léger retrait de -1,2% à change constant par rapport à 2008. Le Groupe a maintenu un taux de marge RBE/CA élevé de 16,8% en progression au cours de l'année, passant de +16,2% sur le premier semestre à +17,3% sur le deuxième, grâce aux bonnes performances opérationnelles des trois segments, soutenues par l'efficacité du plan d'optimisation des coûts COMPASS.

- Le Résultat Opérationnel Courant de 926mEUR, en baisse hors change de -12,1% par rapport à 2008, est impacté par une hausse de 60mEUR des amortissements et des charges de renouvellements, résultant de l'augmentation capitalistique des activités, et d'une augmentation des dotations nettes aux provisions avec une charge nette de -13mEUR en 2009 contre une reprise nette de +16mEUR en 2008.

- Le résultat financier s'établit à -260mEUR, en amélioration de +21% par rapport à 2008, grâce à la baisse du coût de la dette nette (4,6% en 2009 contre 5,6% en 2008).

- Le niveau des coûts de restructuration et de dépréciation d'actifs, nets des plus values de cessions réalisées au cours de l'exercice, s'élève à -59mEUR. La charge d'impôts est en hausse, le taux effectif s'établissant à 21% en 2009 contre 13% en 2008, exercice au cours duquel SUEZ ENVIRONNEMENT avait bénéficié d'un transfert de déficits fiscaux de l'ancien groupe fiscal SUEZ permettant la reconnaissance d'impôt différés actifs à hauteur de 131mEUR.

- Le Résultat Net Part du Groupe ressort à 403mEUR, en baisse de 24,4%, soit 0,82EUR par action. Retraité des impôts différés actifs comptabilisés en 2008 et mentionnés ci-dessus, le Résultat Net Part du Groupe est donc stable d'une année sur l'autre.

Face à la dégradation de l'environnement économique, SUEZ ENVIRONNEMENT a mis en place de manière proactive, dès 2008, toutes les mesures de protection de son bilan en adaptant ses priorités à court terme : la poursuite de la croissance du cash flow libre, le maintien d'une discipline financière stricte et le renforcement de la sélectivité des investissements.

- Le Cash Flow opérationnel[5] s'élève à 1 797mEUR, en hausse de 1,4% à change constant par rapport à 2008. Il démontre ainsi, en période de crise économique, la capacité du Groupe à adapter sa structure de coûts.

- Le Cash Flow libre s'établit à 891mEUR, en hausse de +50% par rapport à l'année dernière, bénéficiant de l'optimisation des investissements de maintenance. Ce montant comprend des éléments non récurrents tels que le remboursement en 2009 d'impôts payés en 2008 et les intérêts courus non échus sur les émissions obligataires réalisées en 2009. Hors éléments non récurrents 2009, le cash flow libre est en hausse de +20% par rapport à 2008.

- Le plan d'optimisation des coûts COMPASS, lancé en 2008, a montré toute son efficacité. Au niveau du RBE, il a généré 190mEUR d'économies sur 2 ans, dépassant ainsi, avec 1 an d'avance, l'objectif de 180mEUR fixé pour fin 2010.

- La sélectivité des investissements s'est traduite par un montant d'investissements net de 1 062mEUR au titre de 2009.

- La dette financière nette ressort à 6 282mEUR, et le ratio dette nette/RBE à 3,0 fois est en ligne avec l'objectif fixé. Par ailleurs, dans le cadre de sa politique de financement, de diversification et d'allongement de la maturité de sa dette, le groupe a réalisé 3mdEUR d'émissions obligataires au cours de l'année 2009. La maturité moyenne de la dette[6] est passée de 4,4 à 5,6 ans.

- Le ROCE s'établit en 2009 à 7,3%, supérieur au coût moyen pondéré du capital du Groupe de 6,8%, mais en baisse compte tenu de l'augmentation capitalistique de ses activités et de la baisse de la rentabilité opérationnelle, sous l'effet de la crise économique.

Des mouvements stratégiques majeurs qui préparent l'avenir

Avec une discipline financière stricte en 2009, le Groupe a continué à développer des positions stratégiques, notamment en valorisant ses partenariats de long terme à l'international.

Après plus de 30 ans de collaboration étroite, AGBAR deviendra bientôt le second pilier européen de SUEZ ENVIRONNEMENT au terme de l'opération de prise de contrôle qui devrait se conclure mi-2010[7]. Cette opération permettra au Groupe de devenir un acteur majeur en Espagne et d'acquérir des positions complémentaires à celles de SUEZ ENVIRONNEMENT sur des marchés en forte croissance.

SUEZ ENVIRONNEMENT a également renforcé ses positions dans le métier des déchets en Asie avec la prise de contrôle à 100% de Swire SITA, après 12 ans d'un partenariat fructueux avec le groupe Swire Pacific. A Hong Kong, le Groupe exploite notamment deux des décharges les plus grandes et les plus modernes au monde.

Le Groupe a également confirmé son leadership dans le domaine de l'osmose inverse à travers le contrat de l'usine de dessalement d'eau de mer à Melbourne (chiffre d'affaires cumulé de 1,2mdEUR sur 30 ans pour Degrémont). Ce contrat est le plus important projet de Partenariat Public Privé au monde du secteur.

le dynamisme commercial et les nouvelles offres vertes contribuent au développement de tous les segments

Pour répondre aux attentes de ses clients en matière d'économie circulaire, SUEZ ENVIRONNEMENT a poursuivi sa politique de recherche et développement et d'innovation en lançant de nouvelles offres commerciales qui allient qualité des services et performances environnementales. A travers ces offres >, proposées avec l'engagement Edelway, SUEZ ENVIRONNEMENT s'engage, auprès de ses clients, sur des objectifs et des indicateurs de progression en matière de protection des ressources naturelles, de biodiversité et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les projets Edelway sont des éléments clés de différenciation dans le cadre des appels d'offre.

La dynamique commerciale et d'innovation a permis à l'ensemble des segments d'activités du Groupe de poursuivre leur développement.

Eau Europe

Le segment Eau Europe affiche un chiffre d'affaires de 3 993mEUR, en croissance à taux de change constant de +4,0% (+2,7% de croissance organique). Le RBE s'établit à 866mEUR, en hausse de +7,2% à taux de change constant (+5,6% de croissance organique). La rentabilité du segment s'améliore fortement passant à 21,7% en 2009 (contre 21,1% en 2008) grâce au développement commercial et à la maîtrise des coûts (25mEUR d'économies COMPASS ont été réalisées en 2009).

Le segment a généré 249mEUR de cash flow libre.

Malgré la baisse tendancielle des volumes de -1% par an en moyenne, les activités ont bénéficié en 2009 d'une légère hausse des volumes en Europe grâce à des conditions climatiques estivales favorables et de la hausse des prix due notamment à l'application des formules d'indexation tarifaires. A l'inverse l'activité Travaux a été affectée par le ralentissement économique.

Les activités de Lyonnaise des Eaux et Agbar sont portées par les contrats concessifs d'assainissement (Cannes, Morillon, Briançon) et les nouveaux contrats gagnés en 2009 comme par exemple Douchy Noyelles Haspres (20mEUR, 20 ans), le Havre (19mEUR, 4 ans), Puertollano (322mEUR, 50 ans) ou de Leon (176mEUR, 25 ans).

Le développement des offres vertes Edelway s'est traduit dans le domaine de l'eau par la mise en service en France de la première technologie DEGRES BLEUS(c), pour la ville de Levallois, qui permet de limiter les gaz à effet de serre en récupérant la chaleur des eaux usées pour chauffer des bâtiments. Une installation de chauffage comme DEGRES BLEUS(c) contribue aux objectifs climatique et énergétique dans le cadre des Plans climat des collectivités locales.

SUEZ ENVIRONNEMENT a également lancé la construction à Cannes de la première station d'épuration carboneutre qui sera alimentée par une ferme solaire.

Propreté Europe

L'année 2009 a été marquée, d'une part, par la forte baisse de la production industrielle et, d'autre part, par la faible demande de matières premières secondaires.

Dans ce contexte, le chiffre d'affaires du segment Propreté Europe ressort à 5 319mEUR, en baisse de -5% à change constant (-7,5% en variation organique). Le RBE du segment s'établit à 798mEUR, en recul de -12,1% à taux de change constants (-15,5% de décroissance organique). Les efforts constants de réduction de coûts (70mEUR d'économies COMPASS générées en 2009), comme l'optimisation de la gestion des flux de déchets (saturation des capacités de traitement et internalisation des volumes) ont contribué à protéger la rentabilité qui ressort à 15% du chiffre d'affaires (15,5% hors effet des couvertures gasoil).

Le segment a par ailleurs optimisé ses investissements de maintenance, entraînant une génération de cash flow libre en hausse de 4,5% à 341mEUR.

Les activités Tri et Valorisation ont été particulièrement affectées en 2009. En effet, la baisse de ces activités, dont le chiffre d'affaires s'élève à 850mEUR en 2009, représente près de 40% de la baisse du chiffre d'affaires de l'ensemble du segment. Les volumes traités en centres d'enfouissement techniques et en unités de valorisation énergétique sont en baisse de -2,6% sur l'année, notamment du fait de la clientèle industrielle et commerciale, avec une forte dégradation début 2009 suivie d'une stabilisation à partir du 2ème trimestre. Le dernier trimestre 2009 a bénéficié en outre d'un effet base plus favorable.

Avec l'émergence de l'économie circulaire, les activités Tri et Valorisation restent attractives sur le long terme. A Limay, SUEZ ENVIRONNEMENT a mis en service le site industriel de France Plastiques Recyclage qui permet de recycler 40 000 tonnes de bouteilles en plastique PET en R-PET. Les granulés sont réutilisés par les minéraliers pour produire de nouvelles bouteilles en plastique plus économes en matières premières et plus respectueuses de l'environnement.

International

L'activité du segment international, avec un chiffre d'affaires de 2 969mEUR, est en forte hausse avec une croissance à taux de change constants de +7,2% (+3,6% de croissance organique). Le RBE ressort à 468mEUR, en augmentation de +11,3% à taux de change constants (+10,7% en croissance organique) avec un taux de marge en hausse à 15,8% (15,1% en 2008) grâce aux effets du programme COMPASS (24mEUR d'économies générées en 2009). La forte génération de cash flow libre à 174mEUR, est en hausse de 21,2% par rapport à 2008.

La croissance de ce segment est portée par les nouveaux contrats de Degrémont en Australie, au Mexique et en Amérique du Sud. En outre, le développement de SUEZ ENVIRONNEMENT en Chine a été marqué cette année par le nouveau contrat de concession de distribution d'eau potable de la zone de Yuelaï, au nord de Chongqing, l'une des plus grandes ville du monde, pour un chiffre d'affaires cumulé d'environ 800mEUR sur 40 ans mais aussi par le renouvellement du contrat d'eau de Macao, pour chiffre d'affaires d'environ 1mdEUR sur 20 ans dont 500mEUR pour le Groupe. L'activité aux Etats-Unis a bénéficié de hausses de tarifs (succès des >) notamment au New Jersey (+18%), mais a été, à l'inverse, négativement impactée par des conditions climatiques inhabituellement défavorables (volumes d'eau vendus en baisse de 7,6% en 2009 par rapport à 2008).

Des solutions technologiques respectueuses de l'environnement se développent également auprès des clients industriels et commerciaux. SUEZ ENVIRONNEMENT vient de remporter pour Petrobras au Brésil, un contrat pour la conception et la construction d'une station de traitement et de réutilisation des eaux résiduaires industrielles qui permettra au groupe pétrolier de disposer d'une ressource en eau peu coûteuse, tout en limitant les prélèvements dans le milieu naturel.

A Melbourne en Australie, l'usine de dessalement d'eau de mer, exemplaire en matière de développement durable, sera totalement alimentée par de l'énergie renouvelable provenant notamment d'un parc éolien qui fournira l'énergie nécessaire à la production de l'eau potable.

Dividende attractif versé en 2010

Avec une performance 2009 en ligne avec les objectifs annoncés, SUEZ ENVIRONNEMENT propose une rémunération attractive à ses actionnaires en 2010 avec un dividende stable de 0,65 euro par action, soit un rendement de l'ordre de 4%[8]. Le dividende[9] reste soumis à l'approbation de l'Assemblée Générale du 20 mai 2010.

Perspectives 2010 : Retour à la croissance

Dans ce contexte économique, où la visibilité reste réduite, et sur la base d'une hypothèse de croissance faible du PIB estimée à +1% pour l'euro zone[10], le Groupe a pour objectif en 2010 :

- une croissance de son chiffre d'affaires supérieur ou égal à 5 % par rapport à 2009, à change constant

- une croissance de son Résultat Brut d'Exploitation (RBE) supérieur ou égal à 8% par rapport à 2009, à change constant

- un montant de cash flow libre en 2010 supérieur ou égal à 0,7mdEUR[11]

- un montant d'investissements inférieur ou égal à 1,3 milliard d'euros[12] plus 0,6 milliard d'euros liés à la transaction sur Agbar et à la consolidation globale d'Agbar dans les comptes de SUEZ ENVIRONNEMENT une fois l'opération finalisée.

Ces objectifs intègrent la finalisation de l'acquisition annoncée du contrôle d'Agbar, prévue mi 2010.

A l'horizon 2012, le Groupe a pour objectif un niveau de ratio dette financière nette / EBITDA de l'ordre de 3 fois avec :

- la mise en oeuvre d'un nouveau plan > pour la période 2010-2012 dont l'objectif est un gain net d'EBITDA de 250 millions d'euros en cumulé sur 3 ans par rapport à 2009

- la poursuite en 2011 et 2012 d'une forte sélectivité en matière d'investissements.

Le modèle de SUEZ ENVIRONNEMENT se caractérise par sa présence sur l'intégralité des chaînes de valeur de l'eau et des déchets et un développement équilibré en termes de métiers, de types de contrats, de clients (commerciaux et industriels, municipaux) et de positions géographiques.

Le Groupe confirme sa stratégie de long terme, telle qu'annoncée au moment de sa mise en bourse en juillet 2008, fondée sur un modèle économique résilient, avec des facteurs de croissance à long terme solides liés à la raréfaction des ressources, à l'augmentation de la population et au renforcement des exigences réglementaires en matière de protection de l'environnement.

Les ressources naturelles ne sont pas infinies. SUEZ ENVIRONNEMENT (Paris : SEV, Bruxelles : SEVB), et ses filiales s'engagent au quotidien à relever le défi de la protection des ressources en apportant des solutions innovantes à des millions de personnes et aux industries. SUEZ ENVIRONNEMENT alimente 90 millions de personnes en eau potable, 58 millions en services d'assainissement et assure la collecte des déchets de 46 millions de personnes. Avec 65 900 collaborateurs, SUEZ ENVIRONNEMENT est un leader mondial exclusivement dédié aux métiers de l'eau et des déchets et présent sur les cinq continents. En 2009, SUEZ ENVIRONNEMENT, filiale détenue à 35,4 % par GDF SUEZ, a réalisé un chiffre d'affaires de 12,3 milliards d'euros.

L'examen de la situation financière et du résultat, les comptes consolidés au 31 décembre 2009 et le rapport des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés sont disponibles sur : http://www.suez-environnement.com

Avertissement important

>

Ce communiqué est également disponible sur http://www.suez-environnement.com

---------------------------------

[1] Cash Flow libre 2009 hors éléments non récurrents de 710mEUR

[2] Résolution proposée à l'Assemblée Générale du 20 mai 2010 de 1.30EUR/action incluant l'acompte de 0.65EUR versé en 2009.

[3] Voir hypothèses en page 5.

[4] Investissements nets, hors autre acquisition stratégique. Ils comprennent les investissements de maintenance, de développement organique et financier, et sont nets des cessions.

[5] MBAO : marge brute d'autofinancement opérationnelle (avant frais financiers et impôts)

[6] Dette brute hors dette GDF SUEZ

[7] L'opération reste soumise à l'obtention des autorisations réglementaires nécessaires.

[8] Rendement de 4,05% sur la base du cours de clôture du 23 février 2010 de 16,035EUR

[9] Le dividende fera l'objet d'une résolution proposant un dividende de 1,30 euro par action correspondant au dividende versé en 2010 au titre de l'année 2009, ainsi qu'à l'acompte sur dividende de 0,65 euro par action déjà versé en juin 2009.

[10] Avec une hypothèse de stabilité des prix moyens des matières premières secondaires en 2010 par rapport au 31/12/2009.

[11] Cash Flow Libre 2009 hors éléments non récurrents de 0,7mdEUR

[12] Investissements nets hors autre acquisition stratégique. Ils comprennent les investissements de maintenance, de développement organique et financier, et sont nets des cessions.

Suez Environnement

Contact Presse : Tel : +33-1-58-18-50-56. Contact Analystes / Investisseurs : Tel : +33-1-58-18-40-95


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant