Suez chute sur ses perspectives

le
0
Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement. (© E. Piermont / AFP)
Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement. (© E. Piermont / AFP)

Le géant de l’environnement tient ses objectifs «dans un contexte plus dur qu’anticipé», se sont réjouis les dirigeants du groupe. En 2015, les ventes de Suez ont progressé de 2,7% en organique, à 15,14 milliards d’euros. C’est légèrement moins que les 3% de croissance visés en raison de la baisse du prix des matières premières. Hors cet effet, le chiffre d’affaires aurait grimpé de 3,3%.

L’excédent brut d’exploitation (EBE) a, lui, dépassé les attentes en s’adjugeant 4,1%, à 2,75 milliards, contre 2,62 milliards prévus par le consensus. Mais la différence tient à un élément non récurrent : la réévaluation d’une participation dans un actif chinois de 131 millions. Le résultat opérationnel, indicateur le plus pertinent selon le directeur financier Christophe Cros, a bondi de 10,1%, à 1,38 milliard.

Un environnement politique morose

Pour 2016, les dirigeants se montrent prudents dans un environnement économique morose, notamment en France. Ils visent une croissance des ventes d’au moins 2% et une progression du profit opérationnel supérieur à ce chiffre. L’ambition d’atteindre trois milliards d’euros d’EBE en 2017 est maintenue et passera, entre autres, par des opérations de croissance externe.

En Bourse, l'action recule de plus de 3,5%. Au-delà de résultats 2015 sans grande surprise, les investisseurs sont probablement déçus par des perspectives prudentes pour

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant