Sueurs froides pour les particuliers employeurs

le
9
Sueurs froides pour les particuliers employeurs
Sueurs froides pour les particuliers employeurs

Le prélèvement à la source — voté hier par l'Assemblée nationale — fait frémir certains contribuables, et notamment ceux qui bénéficient aujourd'hui d'un crédit d'impôt pour l'emploi d'un salarié à domicile... Un amendement présenté par Dominique Lefèbvre, vice-président (PS) de la commission des Finances, a été adopté jeudi soir qui leur redonnera un peu de sérénité.

 

Dans le projet initial du gouvernement sur le prélèvement à la source mis en place en 2018, le taux d'imposition mensuel était en effet calculé sur les revenus hors crédits ou réductions d'impôt. Une correction liée aux crédits d'impôt était prévue à l'issue du septième mois, c'est-à-dire en août. Sauf que les sept premiers mois de l'année risquaient fort de générer une vraie hausse des mensualités pour une partie des contribuables.

 

Pour leur éviter d'avoir à se serrer la ceinture jusqu'à l'été, l'amendement prévoit qu'un contribuable bénéficiant d'un crédit d'impôt au titre de l'aide à la personne ou de la garde d'enfant recevra dès février un acompte de 30 % de ce crédit d'impôt versé l'année précédente. Concrètement, une famille qui devait toucher 1 000 € de crédit d'impôt en août 2018 percevra 300 € dès février, puis la différence (700 €) en août. Pour le reste, le « taux de prélèvement à la source est calculé hors crédits et réductions d'impôt et il le reste », soulignait hier Dominique Lefèbvre.

 

Forcément, l'amendement a été scruté de près par la Fédération des particuliers employeurs de France (Fepem). D'autant que le secteur de l'emploi à domicile — aides ménagères, nounous... — vient d'obtenir, dès 2017, l'élargissement à tous les contribuables du crédit d'impôt pour emploi d'un salarié à domicile.

 

Les professionnels pas convaincus

 

C'était pourtant la soupe à la grimace, hier, du côté des professionnels. Car il y a un hic, technique ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 34flora il y a 3 semaines

    ils vont encore créer combien d'usines à gaz avant qu'on les éjecte ? je crois qu'ils y prennent un réel plaisir pour em...der ceux qui viendront après eux

  • fignar il y a 3 semaines

    c'était sensé simplifier le système !

  • jopaf il y a 3 semaines

    Encore un mauvais coup du mobylette fornicateur ! Ça va mieux !

  • Cambio17 il y a 3 semaines

    "C'est une belle et grande réforme, qui va simplifier la vie des Français..." Michel Sapin ! Direct à l'hospice !

  • pcuquel il y a 3 semaines

    ce qui impressionne c'est que tout le monde le souhaitait avant que ce gouvernement ne le fasse...

  • j.ghest il y a 3 semaines

    Le socialisme dans toute sa splendeur.Hollande nous avait promis un choc de simplification.Nous allons lui donner un choc d'éjection en mai 2017.

  • big_deal il y a 3 semaines

    Système déébile , autant baisser les charges que de payer et avoir un crédit d'impôt ....!

  • n.timsit il y a 3 semaines

    usine à gaz spécialité des socialos

  • Spartaku il y a 3 semaines

    quand les salariés vont découvrir leur fiche de paye ça risque de secouer ferme ...