Suède-La Riksbank prolonge son QE mais apparaît divisée

le
0
    STOCKHOLM, 21 décembre (Reuters) - La banque centrale 
suédoise a comme prévu laissé ses taux inchangés mercredi et 
étendu son programme de rachat d'actifs mais son comité de 
politique monétaire s'est montré divisé, avec trois membres en 
faveur d'une extension du programme d'assouplissement 
quantitatif (QE, quantitative easing) et trois autres pour une 
réduction. 
    Cette situation a contraint le gouverneur Stefan Ingves à 
user de son droit de vote pour faire pencher la balance en 
faveur d'un assouplissement monétaire accru. C'est la première 
que le cas de figure se présente depuis 2008, quand la Riksbank 
avait été très divisée sur la politique à suivre après la crise 
financière. 
    Tout en prenant acte du raffermissement de l'économie, la 
banque centrale a fait valoir que des risques persistaient et 
pouvaient remettre en cause l'accélération de l'inflation. 
    "Le comité exécutif de la Riksbank a décidé de maintenir son 
taux d'intervention à -0,5% et, sur le court terme, la 
probabilité de voir ce taux à nouveau réduit reste supérieure à 
celle d'un relèvement", lit-on dans le communiqué de politique 
monétaire. 
    La banque centrale précise qu'elle va continuer de racheter 
des obligations d'Etat pendant les six premiers mois de 2017 et 
qu'elle va acquérir pour 15 milliards de couronnes de titres 
supplémentaires, portant le total de son programme de rachat 
d'actifs à 275 milliards de couronnes (28,5 milliards d'euros) 
au lieu de 245 milliards.  
    Trois des six membres du comité exécutif ont voté contre et 
la couronne s'est appréciée à l'annonce de la décision. 
 EURSEK=  
    Nombre d'économistes s'étaient interrogés sur la nécessité 
de poursuivre le QE alors que la croissance de l'économie 
suédoise est attendue à plus de 3% cette année et devrait encore 
dépasser les 2% en 2017. 
    Ils s'inquiètent en outre des effets indésirables de la 
politique accommodante de la banque centrale, notamment du 
risque de bulle immobilière. Les prix immobiliers ont 
pratiquement doublé en Suède sur les dix derniers années. 
    Les économistes s'attendaient néanmoins à ce que la Riksbank 
maintienne ses taux et prolonge ses achats de dette, après la 
décision similaire prise par la Banque centrale européenne le 8 
décembre.   
 
 (Simon Johnson, Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant