Suède : l'extrême droite dopée par les émeutes

le
0
Les violences constituent un tremplin médiatique pour le principal parti anti-immigration.

À Stockholm et dans ses banlieues, les émeutes semblent, depuis ce week-end, s'être calmées. Dans la nuit de dimanche à lundi, la police suédoise n'a dû intervenir que sur une poignée d'incendies de voitures, bien loin des centaines de sorties enregistrées la semaine dernière. Cependant, chez certains habitants d'Husby, ville de 12.000 habitants située au nord-ouest de Stockholm et berceau de la révolte, la colère subsiste.

«J'habite ici depuis que je suis née. Mes parents se sont installés à Husby dans les années 1970, à l'époque où on encourageait les Suédois à venir vivre dans les banlieues», raconte Helen, 32 ans, qui promène son bébé. «J'en ai assez d'entendre dire que les gens qui jettent des pierres, qui brûlent des voitures, le font parce qu'ils sont immigrés et, de ce fait, exclus de la société. Ici, ils ont accès à tous les services dont ils ont besoin: b...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant