Suède et Finlande s'attendent à des arrivées record de migrants

le
1

STOCKHOLM, 2 octobre (Reuters) - Les autorités suédoises s'attendent à un nombre record d'arrivées de demandeurs d'asile cette année, qui devrait effacer l'année 1992. En pleine dislocation de l'ex-Yougoslavie, quelque 84.000 personnes avaient déposé cette année-là une demande d'asile en Suède. Au 1er octobre de l'année en cours, l'Agence suédoise des migrations en recense déjà plus de 74.000, dont un tiers environ de Syriens fuyant la guerre civile. Au cours du seul mois de septembre, plus de 24.000 dossiers ont été engagés, plus du double du bilan du mois d'août. L'an dernier, la Suède, qui compte 9,8 millions d'habitants, a reçu 81.000 demandeurs d'asile. Le mois dernier, Anders Danielsson, qui dirige l'Agence des migrations, déclarait au quotidien Dagens Nyheter anticiper l'arrivée de 90.000 demandeurs d'asile. La situation est similaire en Finlande, moins habituée que sa voisine à être une terre d'asile. Les autorités ont annoncé vendredi qu'elles pensaient désormais que 50.000 demandeurs d'asile se feraient enregistrer cette année. Les précédentes estimations étaient de l'ordre de 30.000. Sur l'ensemble de l'année 2014, seulement 3.600 demandeurs d'asile étaient arrivés en Finlande. Depuis le début de l'année, le pays en est déjà à 18.400, dont plusieurs milliers d'Irakiens qui rejoignent la communauté irakienne déjà importante présente dans le pays. Rapporté à sa population (5,5 millions d'habitants), cela placerait la Finlande au niveau de l'Allemagne et de la Suède. (Sven Nordenstam avec Jussi Rosendhal à Helsinki; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le vendredi 2 oct 2015 à 20:21

    Je sais où je vais faire du tourisme la prochaine fois que je voudrai aller dans un pays arabe ...