Sud-Soudan : naissance d'une nation

le
0
REPORTAGE - Le 9 juillet devrait être proclamée l'indépendance de cette région africaine, malgré la reprise des combats avec le Nord musulman, qui rechigne à accepter cette partition.

Debout au premier rang des fidèles, le prochain président du nouvel État africain du Sud-Soudan se balance doucement au rythme des cantiques. Salva Kiir, ancien guérillero en boubou violet, grand, mince, très droit, bat la mesure de ses mains fines en chantant avec les fidèles. C'est un dimanche de janvier dans la cathédrale de Juba, future capitale de 1 million d'habitants aux toits de tôle ondulée et aux rues défoncées. Un dimanche particulier: ce jour-là, l'archevêque, Mgr Paulino Lukudu Loro, célèbre aussi bien la messe que la naissance de l'Etat. Les bureaux de vote viennent de fermer. Théâtral, l'archevêque fait porter sur l'autel une urne en plastique, «symbole de toutes les urnes du Sud-Soudan», dit-il. «Je demande à ceux qui vont dépouiller de ne pas tricher», s'enflamme-t-il. Avant de conclure par une plaisanterie qui fait rire l'assistance: « Et j'espère qu'ils ne boivent pas!» En réalité, tout le monde connaît déjà le résultat: un scrutin ma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant