Sucession et famille recomposée : que devient le patrimoine immobilier ?

le
0

Un remariage après une première union est aujourd'hui courant. Dans le cas d'une famille recomposée, il est important de protéger son patrimoine immobilier pour être équitable.

Famille recomposée et patrimoine

Alors que près d'un mariage sur deux se termine en divorce, les familles recomposées sont aujourd'hui très nombreuses. Les couples ont eu des enfants d'une précédente union avant d'avoir des enfants ensemble. Cette situation implique d'être attentif à la question de la succession afin d'éviter les conflits et préserver l'équité entre les différents enfants, qu'il s'agisse de ceux de son conjoint ou des siens. La question se pose en particulier pour le patrimoine immobilier, qui peut se révéler source de problème après le décès de son propriétaire.

Opter pour la séparation des biens

Le plus simple, dans le cas d'un remariage avec enfants d'une précédente union, est d'opter pour le régime matrimonial de la séparation des biens. Le patrimoine immobilier de chaque famille reste ainsi distinct. Chaque conjoint est en outre propriétaire des biens acquis durant le mariage. Si l'un des deux époux décède, le conjoint survivant peut occuper le logement familial à vie.

La donation-partage

Une autre piste est intéressante pour préparer sa succession et protéger son patrimoine immobilier, il s'agit de la donation-partage. Elle permet de transmettre un bien de son vivant, à ses enfants d'une précédente ou actuelle union. Pour des biens communs aux deux époux, le consentement du conjoint est néanmoins nécessaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant