Succession d'Ayrault à Matignon : Valls favori, Fabius outsider

le
6
Succession d'Ayrault à Matignon : Valls favori, Fabius outsider
Succession d'Ayrault à Matignon : Valls favori, Fabius outsider

Garder Jean-Marc Ayrault ou pas ? C'est la question que se pose le président en vue du remaniement qu'il envisage, selon plusieurs sources, entre les municipales et les européennes, donc entre le 30 mars et le 25 mai. « Tout est sur la table », indiquent ses proches. Y compris, donc, un changement de Premier ministre. Au gouvernement, certains décrivent un hôtel Matignon plongé dans l'expectative, regardant passer les balles du Pacte de responsabilité, géré en direct par l'Elysée. « Ils sont complètement largués... », soupire sous couvert d'anonymat un conseiller ministériel, qui a toutes les peines du monde à joindre les conseillers de la rue de Varenne sur ses dossiers.

« Usé, vieilli, fatigué » le gouvernement Ayrault, pour reprendre la formule de Lionel Jospin ? « C'est quasiment la paralysie », décrit le même membre de cabinet, qui évoque une atmosphère de « fin de cycle » et d'« inertie ». Comme si la perspective d'un big-bang gouvernemental avait un effet paralysant sur les troupes. « C'est dur de barrer dans l'adversité avec un président à 19% dans les sondages » (selon une enquête TNS-Sofres), avoue un autre conseiller ministériel.

L'option Valls...

Résultat : les paris vont bon train sur les possibles « Premiers ministrables ». Avec, en pole position, Manuel Valls. Il avait bien failli être promu fin novembre déjà, après le fiasco de l'affaire Leonarda. Mais à ceux qui soufflent son nom avec insistance au président, celui-ci répond : « Pourquoi pas, mais qui tu vois d'autre ? » Comme s'il cherchait une alternative. Car Hollande s'inquiète que Cécile Duflot claque la porte s'il nommait Valls à Matignon. La ministre du Logement aurait en effet fait passer des messages signifiant qu'elle était prête à quitter le navire.

« Le problème c'est les Verts, ça l'embête », explique un proche du président. « Ca poserait un souci pour la présidentielle », ajoute un pilier du PS, inquiet d'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le jeudi 27 fév 2014 à 10:12

    Fabius éliminera peut-être physiquement les chomeurs...Comme pour les victimes du sang contaminé...Responsable mais pas coupable le serial killer de la politique...

  • M9035148 le jeudi 27 fév 2014 à 09:39

    the first problem is Hollandouille, the second one is that Valls is unclever... As for Fabius, we have a burglar ... Every body back to home...

  • M3182284 le mercredi 26 fév 2014 à 23:08

    Mais apportez moi la cuvette je vais vomir. La France marcehh vers l'astre mort mais la distribution des rôles de croque-mort mobilise les zombies

  • frk987 le mercredi 26 fév 2014 à 22:39

    changer des pieds nickelés contre des branques....ça fera d'autre retraites à servir à vie à ces cloportes.

  • nono67 le mercredi 26 fév 2014 à 22:28

    fabius ??? le sang contaminé ne lui suffit pas ??? ca suffit ces ministres technocrates issus de l'administration avec plein de casseroles . S'il s'occupe de la france comme il s'occupe de son fils .....

  • 2445joye le mercredi 26 fév 2014 à 21:59

    Aucun remaniement n'a de sens s'il ne concerne pas le responsable principal.