Succession à Sciences Po : le sprint final

le
0
Le remplaçant de Richard Descoings devrait être connu la semaine prochaine. L'actuel numéro 2 est favori.

La bataille qui est livrée depuis des mois en coulisses pour trouver le successeur de Richard Descoings à la tête de Sciences Po touche à sa fin. Lundi, le nom du futur directeur de l'Institut d'études politiques (IEP) devrait être connu. Celui d'Hervé Crès, directeur adjoint de l'école, qui assure l'intérim depuis la mort de Richard Descoings, survenue à New York début avril, figure au «top» des pronostics.

Les deux entités qui «font» Sciences Po - la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP) et l'Institut d'études politiques - ont en effet décidé d'accélérer la cadence. En amont, les deux «poids lourds» qui sont à leur tête, respectivement l'économiste Jean-Claude Casanova et l'ancien banquier Michel Pébereau, ont en principe, via des comités de sélection qui ont auditionné les candidats, mis tout le monde d'accord sur un nom.

Lundi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant