Succès de greffes de cellules dans l'?il

le
0
Une équipe américaine franchit un pas prometteur dans le traitement de la cécité due à la dégénérescence maculaire.

Même si ce n'est qu'une première étape vers le chemin de la guérison, il s'agit tout de même d'une réussite spectaculaire. Une équipe américaine vient en effet d'améliorer, modestement, la vue de deux patients qui l'avaient quasiment perdue en raison d'une dégénérescence maculaire, c'est-à-dire d'une destruction de la région de la rétine responsable de la vision centrale. Les médecins ont surtout démontré qu'il était possible de greffer des cellules souches embryonnaires dans l'½il, en les injectant assez profondément dans l'épaisseur de la rétine.

La première bénéficiaire de cette percée médicale, publiée lundi sur le site Internet de la revue The Lancet, est une septuagénaire atteinte de la forme «sèche» de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), qui est aussi la plus fréquente. Elle se caractérise par une disparition lente mais irréversible de la vision, contrairement à la forme «humide», beaucoup plus rare, où la perte est r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant