Subventions aux partis : l'UMP à la diète, le jackpot du FN

le
0
INFOGRAPHIE - Calculées en fonction des résultats aux législatives de 2012, les dotations annuelles de l'État aux partis politiques viennent d'être rendues publiques. Le PS devient le parti le mieux subventionné.

C'est jour de paye pour les partis politiques. Approuvé par Jean-Marc Ayrault, le décret officialisant les montants des aides annuelles d'État aux formations politiques a été publié mardi matin dans le Journal officiel. Première source de financement des partis, ces subventions, d'un montant global de 70 millions d'euros, se décomposent en deux parts. La première enveloppe est répartie en fonction du nombre de voix récoltées aux dernières législatives: un parti reçoit environ 1,60 euro par an et par voix sur cinq ans, s'il a passé le seuil de 1% des voix dans 50 circonscriptions. Cette somme peut être diminuée si le parti ne respecte pas la parité. La seconde fraction du financement public est destinée aux partis qui ont des élus: chaque parlementai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant