Subprime : la justice française poursuit KBC

le
0
Le parquet engage des poursuites contre l'organisme financier belge, accusé d'avoir trompé une petite société de gestion française. Une première mondiale.

Six ans après la crise du subprime aux États-Unis et ses conséquences désastreuses pour la planète, les recherches en matière de responsabilité n'ont guère ­abouti, laissant insatisfaite l'opinion­ ­publique. Pourtant, le dossier n'est pas refermé. Dernier rebondissement en date, pour la première fois, une banque va se ­retrouver sur le banc des accusés lors d'un procès pénal. Et cela va se passer en France.

Selon nos informations, le procureur de la République a engagé des poursuites contre le belge KBC pour «escroquerie». La décision du parquet a été prise à l'issue d'une enquête préliminaire de la brigade financière, diligentée après une plainte déposée en 2008 par Shânti Asset Management, une petite société de gestion française. Une audience est prévue début octobre devant le tribunal correctionnel...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant