Submergés d'appels, les pompiers lancent un SOS

le
0
Confrontés à une explosion des demandes d'interventions, les soldats du feu ont vu leurs effectifs diminuer en 2011.

Le feu couve sous la cendre. À l'occasion d'un congrès national très attendu qui se tient jusqu'à samedi à Amiens, les sapeurs-pompiers de France tirent la sonnette d'alarme. D'abord parce qu'ils sont chaque jour davantage au bord de la surchauffe. L'année dernière, les soldats du feu ont dû faire face à quelque 4,24 millions demandes d'interventions, soit une explosion de 20 % depuis 2001.

Pour expliquer cette inexorable envolée des appels, les experts évoquent pêle-mêle le vieillissement de la population, l'urbanisation des campagnes, où les nouveaux arrivants conservent les mêmes exigences qu'en centre-ville, et aussi les derniers bouleversements climatiques à l'origine de la tempête Klaus qui avait balayé le sud-ouest de la France en 2009. Ou encore l'épisode meurtrier de Xynthia en 2010. «Face à la disparition de bon nombre de services publics de proximité et à la désertification médicale créant de véritables zones blanches dans certains endroits recul

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant