Su-24-L'officier russe rescapé affirme qu'il survolait la Syrie

le
0
 (Actualisé avec déclarations) 
    MOSCOU, 25 novembre (Reuters) - L'officier russe survivant 
du bombardier Sukhoï-24 abattu par la chasse turque a affirmé 
mercredi qu'il survolait bien le territoire syrien -- et non 
turc comme le dit Ankara -- et qu'il n'avait reçu aucune 
sommation avant l'attaque, contrairement à ce qu'assurent les 
Turcs, rapportent mercredi les agences de presse russes. 
    Son coéquipier, le pilote de l'appareil qui avait également 
réussi à s'éjecter, a été tué par les rebelles au sol. 
    Le rescapé, l'officier navigateur Konstantin Mourakhtine, a 
pu être récupéré sain et sauf mardi soir par les forces 
spéciales syriennes et russes, dans une zone où opèrent les 
insurgés, et a été ramené à sa base. Un fusilier-marin russe a 
été tué lors de l'opération de récupération, selon l'agence de 
presse syrienne Sana. 
    "Il n'y a eu aucun avertissement, ni visuel ni par radio. Il 
n'y a eu absolument aucun contact", a dit à l'agence Tass le 
capitaine Konstantin Mourakhtine, interrogé dans un hôpital de 
la province de Lattaquié. 
    "S'ils (les avions turcs) avaient voulu nous mettre en 
garde, ils auraient pu se signaler en suivant une route 
parallèle à la nôtre. Il n'en a rien été. Soudain, le missile a 
touché la queue de notre appareil, nous ne l'avons pas vu assez 
tôt pour tenter une manoeuvre." 
    "Je pouvais parfaitement voir sur la carte et au sol où se 
trouvait la frontière et où nous étions. Il n'y avait aucun 
risque de pénétrer en Turquie", a assuré le navigateur à 
l'agence Interfax. 
 
 (Jack Stubbs; Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant