STX lève le dernier obstacle à la commande de quatre navires

le
0

Un accord de compétitivité signé par la CFDT et la CFE-CGC et prévoyant la suppression de sept jours de RTT sur quatorze pourra entrer en vigueur tant que FO ne met pas son veto.

Enfin! Le syndicat FO, opposé à l'accord de compétitivité qui conditionnait une commande de quatre bateaux de croisière pour STX, a finalement accepté qu'il soit validé. «FO ne signera pas l'accord de compétitivité, mais ne s'y opposera pas», souligne Jean-Marc Perez, le délégué FO des Chantiers de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). En clair, l'accord signé par la CFDT et la CFE-CGC et prévoyant la suppression de sept jours de RTT sur quatorze pourra entrer en vigueur tant que FO ne met pas son veto. Le syndicat, qui était en position d'arbitre, a en effet poursuivi cette semaine une négociation avec la direction et obtenu gain de cause sur plusieurs points, notamment sur une augmentation des salaires de 2,4 %.

La direction de STX France avait fait de la conclusion de cet accord ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant