STX envisage de vendre ses chantiers français

le
0
Les salariés refusent pour l'heure de sombrer dans le pessimisme, dans la mesure où STX France a enregistré en décembre une commande historique de près d'un milliard d'euros pour un paquebot commandé par la compagnie américaine, Royal Caribbean International

Construction navale Coup de tonnerre à Saint-Nazaire! Le groupe coréen STX offshore et Shipbuilding a annoncé vendredi à Séoul qu'il envisageait de vendre ses chantiers navals en France, en Finlande et en Chine, dans le cadre du plan de désendettement de la maison-mère STX Corp.

Du coup voilà les ex-chantiers de l'Atlantique qui se retrouvent en équilibre instable. En effet, STX offshore contrôle 66 % du capital de ces chantiers, le reste étant détenu par l'État français. Les responsables de STX France se refusaient vendredi soir à tout commentaire sur une éventuelle cession de ces actifs. Ces ennuis financiers ne sont pas une surprise pour les salariés du groupe dans la mesure où la nécessité de res...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant