Sturridge danse sur Tottenham

le
0
Sturridge danse sur Tottenham
Sturridge danse sur Tottenham

Bien emmené par un Daniel Sturridge titulaire et auteur d'un doublé, Liverpool a décroché sa qualification pour les quarts de finale de la League Cup à Anfield face à un Tottenham poussif (2-1). La bande à Klopp peut définitivement avoir de l'appétit.

Liverpool FC 2-1 Tottenham Hotspur FC

Buts : Sturridge (9e, 64e) pour Liverpool // Janssen (76e sp) pour Tottenham

C'était écrit malgré les annonces. Ce Liverpool-Tottenham avait une belle gueule mais se devait d'être repensé comme un choc au rabais avec des effectifs retravaillés, histoire de faire plaisir à tout le monde. Alors, longtemps, Anfield a dû se contenter d'approximations, d'erreurs techniques et a finalement pu profiter d'une deuxième mi-temps à la hauteur de l'affiche. Grâce à un grand Sturridge, d'abord, auteur d'un doublé et d'une vague classique, à un bon Grujić mais aussi à des Spurs trop brouillons pour gratter plus qu'une élimination logique. Klopp a envie de faire le beau dans toutes les compétitions avec une machine désormais lancée. Il en a définitivement la possibilité.

Moi, Daniel Sturridge


C'est l'autre magie de la coupe, surtout quand on parle de League Cup plus que de FA Cup. Pour beaucoup, une telle compétition est l'occasion de sauver la face d'une saison ou d'enclencher un cycle. La saison dernière, Jürgen Klopp avait appuyé les premiers mois de son mandat en emmenant son Liverpool en finale à Wembley fin février contre Manchester City. Une finale perdue aux tirs au but mais une journée qui reste encore aujourd'hui comme la première pierre de l'ère Klopp sur les bords de la Mersey. Sauf que désormais, tout a changé : Liverpool a décidé de se cogner pour le titre, l'équipe est en route et Anfield a retrouvé de sa magie. Tottenham aussi et c'est ce qui explique beaucoup de choses. C'est notamment ce qui explique que ni pour Klopp, ni pour Mauricio Pochettino, cette League Cup n'est un objectif prioritaire même si avant la rencontre le coach allemand des Reds a évoqué une victoire finale. Il s'agit plutôt de filer du temps de jeu à tout le monde, de redonner confiance à certains mais aussi de tester des choses. Voilà pourquoi Tottenham a débarqué à Liverpool mardi soir avec Georges-Kévin Nkoudou titulaire pour la première fois depuis son arrivée en Angleterre et un Kevin Wimmer qui ressort sa tête dans le onze. Voilà aussi pourquoi Klopp a balancé ses gosses (Arnold, Ejaria), le…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant