Sturgeon relance le débat sur l'indépendance de l'Ecosse

le
2
    ÉDIMBOURG, Grande-Bretagne, 2 septembre (Reuters) - La 
Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, lance vendredi une 
nouvelle campagne en faveur de l'indépendance de l'Écosse 
destinée à sonder les intentions de ses concitoyens plus de 
trois mois après le succès du référendum sur le Brexit. 
    Nicola Sturgeon juge que les retombées du référendum du 23 
juin conjuguées à la perspective de voir les conservateurs 
diriger la Grande-Bretagne pendant une longue période justifient 
la réouverture du débat sur l'avenir de l'Écosse. 
    "Pour garantir que la voix de tous est entendue en Écosse 
(...), je lance aujourd'hui le plus grand travail d'écoute 
jamais réalisé en Ecosse", doit déclarer vendredi Nicola 
Sturgeon aux parlementaires du Scottish National Party, ajoutant 
que ce débat devra inclure une réflexion autour de 
l'indépendance. 
    Les électeurs écossais ont largement voté en juin en faveur 
du maintien de la Grande-Bretagne au sein de l'Union européenne, 
62% d'entre eux ayant choisi le camp du "remain", contrairement 
aux Britanniques qui ont choisi à 52% de quitter le bloc 
communautaire. 
    Consultés en 2014, les Écossais ont largement rejeté l'idée 
de se séparer du Royaume-Uni, mais ce verdict avait alors été 
interprété par les indépendantistes comme le reflet des 
préoccupations d'électeurs soucieux de ne pas être exclus de 
l'UE. 
    Les sondages ne sont actuellement pas favorables au projet 
indépendantiste mais l'écart se réduit avec les partisans du 
maintien au sein du Royaume-Uni d'autant que les négociations 
entre Londres et Bruxelles s'annoncent ardues. 
 
 (Elisabeth O'Leary,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo il y a 3 mois

    Avec le baril à 45 dollars, de quoi vivront les écossais ? De la chasse à la grouse ou du tourisme balnéaire ? Pourquoi croyez-vous que tant d'écossais ont quitté l'Ecosse ces derniers siècles? Parce qu'ils crevaient de faim.

  • M5285637 il y a 3 mois

    Elle a raison.