Stupeur au sommet du FMI

le
0
John Lipsky, le numéro deux, assume l'intérim après l'arrestation de DSK. Le conseil d'administration de l'institution doit se prononcer ce soir sur une éventuelle réorganisation de sa direction

De notre correspondant à Washington

DSK peut-il rester directeur général du Fonds monétaire international? Une réunion informelle du conseil d'administration était prévue dimanche soir: en l'absence du DG, elle devait être présidée par son numéro deux, John Lipsky, pressenti pour devenir le patron intérimaire du Fonds. Alors que courait la rumeur d'une démission du patron du FMI, le mot «stupeur» revient sur les lèvres des économistes, fiscalistes et experts du «staff» à Washington. Après le précédent de 2008, il était difficile d'imaginer que DSK soit encore mêlé à une affaire de relation extramaritale. Il était impensable de le voir accusé de viol et menacé de prison. «Je ne le connais pas du tout sous ce jour», nous avoue, choqué, un ancien collaborateur qui a voyagé souvent avec lui. «Il est populaire au FMI. Je ne peux pas parler de lui à l'imparfait.»

Le code éthique de l'institution précise que «le rôle du FMI n'est pas de déterminer si de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant