Stress tests : le marché trop peu rassuré

le
9

Les résultats des stress tests menés par la BCE ont rassuré le marché à l'ouverture lundi, mais l'effet n'a été que de courte durée.
Les résultats des stress tests menés par la BCE ont rassuré le marché à l'ouverture lundi, mais l'effet n'a été que de courte durée.

Publiés dimanche, les résultats en demi-teinte des stress tests semblaient avoir rassuré le marché à l'ouverture. Un optimisme qui a rapidement laissé place à davantage d'attentisme voir d'appréhension.

Remises de la crise ou non ? Telle est la question à laquelle les « stress tests » devaient répondre dimanche pour l'ensemble des 130 banques européennes. Les résultats semblent avoir rassuré le marché lundi à l'ouverture : le CAC40 a débuté la semaine en hausse de 1,01% et l'indice sectoriel des banques bondissait de 1,81%. L'effet a néanmoins été de courte durée : les deux indices n'ont pas tardé à repasser en territoire négatif une heure plus tard.

25 banques dans le rouge : le marché apprécie !

L'ouverture en hausse pouvait surprendre alors que les résultats des stress tests semblent en demi-teinte. 25 banques sur 130 ont eu un résultat négatif au test. Un chiffre impressionnant mais à relativiser : 12 des 25 banques ont déjà pris les mesures nécessaires pour retrouver une situation plus solide. Il n'en reste pas moins que 13 banques ressortent toujours fragiles, soit 10% de l'ensemble des banques européennes.

On pouvait donc attendre un marché moins enthousiaste alors que les rumeurs négatives sur les résultats des stress tests avaient déjà fait douter le marché la semaine dernière. Une rumeur selon laquelle 11 banques seraient « recalées » avait marqué la séance de mercredi. Le résultat final, allant au-delà des rumeurs en termes de signal d'alerte, a pourtant été bien digéré par le marché.

Un optimisme de courte durée

Toutefois, l'ouverture en fanfare a rapidement laissé place au doute. L'indice sectoriel des banques est ainsi repassé dans le rouge avant 10h.

Les banques italiennes, les plus montrées du doigt par les résultats des stress tests, ont connu un début de séance encore plus chaotique. Banca Monte dei Paschi di Siena, l'une des banques les plus faibles aux tests, a directement ouvert en baisse de 15%.

L'action Société Générale, après avoir ouvert en hausse de 2,75% à 9h, baissait de 1,62% à 10h et de plus de 2% à 10h45. Même parcours, avec moins d'amplitude à la hausse comme à la baisse, pour BNP Paribas.

La baisse s'explique en partie par la publication ce matin de l'indie Ifo traduisant le moral des entrepreneurs en Allemagne. L'indice est ressorti plus mauvais qu'attendu.

Les banques françaises rassurantes

Au sein du panel européen, les banques françaises font figure de bons élèves. Seule la Caisse de refinancement de l'Habitat (non cotée) n'a pas passé l'un des tests auquel elle a été soumise, mais fait partie des banques ayant déjà remédié au problème.

Les 12 autres banques françaises ont quant à elles validé l'ensemble des critères. Les grandes banques appartenant au CAC40, BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole, sont ressorties largement au-dessus des critères minimums requis.

A noter également que les banques des groupes Peugeot (PSA Finance) et Renault (RCI Banque), mises sur pied pour faciliter l'obtention de crédits auprès des clients, ressortent également parmi les banques les plus solides du panel français.

Xavier Bargue

Sur 13 banques françaises, 12 ont passé un premier test avec succès.
Sur 13 banques françaises, 12 ont passé un premier test avec succès.

Les 13 banques françaises ont passé avec succès le second test, un chiffre rassurant.
Les 13 banques françaises ont passé avec succès le second test, un chiffre rassurant.

 

 

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le mardi 28 oct 2014 à 10:39

    Disons en résumé ..que c'est mieux que rien ..mais ..?

  • mrscy le lundi 27 oct 2014 à 15:06

    Il ya 6000 établissements financiers d'après la banque de France.Si on prend que ceux qui ont une agence dans les paradis fiscaux : Luxembourg , Monaco, .... et que en plus on admette que leurs comptes sont "transparents", c'est sur les 130 bonnes banques sont parfaites.

  • guerber3 le lundi 27 oct 2014 à 11:53

    Le système bancaire ayant fait ses preuves de malhonnêteté, il n'y a plus que les banquiers qui croient à ces messages...!

  • mfouche2 le lundi 27 oct 2014 à 11:44

    Que le marché prenne du temesta car si les grandes banques se cassaient vraiment la g.u.e.u.l.e , alors c'en serait fini de tout le système dans lequel nous vivons. Le peuple descendrait se servir dans la rue ! On a connu ce genre de testivités en France en 1789 .

  • M7346902 le lundi 27 oct 2014 à 11:43

    bonne remarque vmcfb.

  • ppsoft le lundi 27 oct 2014 à 11:41

    Comme on dit : Chat échaudé craint l'eau ! On a déjà eu droit à des stress tests bidons, que Dexia avait réussi avant de se crasher lamentablement. La finalité de ces "stress tests" n'est pas de refléter la réalité de la situation, mais d'essayer de rassurer les marchés pour que la musique puisse continuer... Mais bon, plus personne n'est dupe.

  • squal72 le lundi 27 oct 2014 à 11:40

    c'est de la fumée !!! Cela n'empêchera pas les banques de faire ce que bon leur semble sur les marchés, ils ont une multitude de coupable à disposition au cas où !!!

  • vmcfb le lundi 27 oct 2014 à 11:39

    Le nombre est de peu d'importance; le volume global d'actifs sous gestion des banques les plus fragiles, par rapport au volume global de toutes les banques européennes serait plus instructif.

  • yo le lundi 27 oct 2014 à 11:28

    "...ratio réserves / crédits..." Un peu naïvement : on entend pas depuis des mois qu'un des pb de l'économie réelle est que les banques ne prêtent plus ou moins qu'avant ? Ca biaise un peu le ratio non ??