StreamWIDE : résultats annuels 2012

le
0
RESULTAT OPERATIONNEL AVANT AMORTISSEMENTS : +16% Paris, le 25 mars 2013 - StreamWIDE (FR0010528059 - ALSTW), le spécialiste des solutions de téléphonie à valeur ajoutée de nouvelle génération pour les opérateurs télécoms, annonce un résultat opérationnel courant de 2,3 M? au 31 décembre 2012, après un premier semestre à l'équilibre et une marge opérationnelle de 25% en seconde partie d'exercice. Comme annoncé lors de la publication du chiffre d'affaires 2012, l'évolution du mix-produit et l'augmentation des amortissements des frais de recherche et développement ont impacté la performance opérationnelles courante. Le résultat net s'élève quant à lui à 1,3 M?.

COMPTE DE RESULTAT IFRS SIMPLIFIE (*)

(*) Les procédures d'audit sur les comptes consolidés sont en cours

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires annuel du Groupe augmente de 3,1 M? (+27%). Toutes les catégories de revenus progressent en 2012. L'activité a bénéficié d'un effet de rattrapage sur la seconde partie de l'année, suite notamment aux déploiements de plusieurs contrats signés au cours du premier semestre 2012. Les revenus du second semestre sont de 9,1 M? (+2,9 M?), soit une progression de +47% par rapport au second semestre 2011.

Résultats

Le résultat opérationnel courant ressort positif à 2,3 M?, soit une marge de 24,7% sur le seul second semestre 2012. Le résultat opérationnel courant avant amortissements (équivalent à l'ebitda) s'établit à 4,5 M? contre 3,8 M? en 2011, soit une progression marquée de 0,6 M? (+16%).

La dynamique d'investissements en recherche et développement du Groupe s'est maintenue en 2012, avec un montant brut activé de 2,6 M?, identique à celui constaté en 2011. L'impact net en résultat opérationnel, après prise en compte des amortissements (2 M? en 2012 contre 0,9 M? en 2011) et des crédits d'impôt recherche, est de +1,3 M? en 2012 contre +1,9 M? au titre de 2011, soit une diminution de 0,6 M? entre les deux périodes.

Après prise en compte de charges non récurrentes (honoraires et coûts salariaux spécifiques), d'un résultat financier impacté par des effets de change négatifs en 2012 et d'une charge d'impôts de 0,5 M?, le résultat net ressort positif à 1,3 M?. La diminution de la charge fiscale s'explique essentiellement par les amortissements des frais de recherche et développement plus importants en 2012 qu'en 2011, limitant de fait les résultats et la charge fiscale afférente. Pour rappel, la charge fiscale annuelle du Groupe est sans impact de trésorerie car le Groupe dispose, en France et aux Etats Unis, de reports fiscaux déficitaires non encore entièrement consommés.

La diminution du résultat net s'explique donc essentiellement par une progression importante des amortissements des frais de recherche et développement. Par ailleurs, l'évolution des ventes tierces (2 M? en 2012 contre 0,8 M? en 2011, soit 14% des revenus annuels contre 7% en 2011) revenus, par nature, moins margés que les autres revenus du Groupe, a également pesé sur les résultats.

A l'international, le Groupe a structuré sa filiale américaine pour lui permettre de générer et d'absorber un volume d'activité encore plus important que celui observé en 2012 (+2,2 M? de revenus en 2012, soit +135% de progression), ce qui a généré en particulier des coûts de personnel plus importants qu'auparavant. En Chine, les conditions économiques moins avantageuses que les années précédentes, pèsent également sur les coûts internes du Groupe. L'ouverture de la filiale tunisienne début 2013 et son développement futur, devrait permettre d'optimiser, notamment, certains coûts de développement.

Structure financière

Au 31 décembre 2012, le total du bilan est de 22,0 M? contre 18,0 M? au 31 décembre 2011, sous l'effet notamment de l'activation des frais de R&D (+0,7 M? nets), du poste clients (+2,1 M?) qui progresse en parallèle des revenus, et des actifs et passifs fiscaux (crédit d'impôt recherche et produits fiscaux différés).

La trésorerie nette du Groupe est de 1,7 M? au 31 décembre 2012. La facturation significative effectuée au quatrième trimestre 2012 (Europe, Afrique et Amérique) pèse sur la trésorerie du Groupe puisque les encaissements n'ont pas pu, de fait, être constatés avant la fin de l'exercice 2012. A noter également que certaines créances significatives constatées fin 2012, dont les crédits d'impôt recherche 2012, ont été encaissées début janvier 2013. Ces flux de trésorerie positifs permettent d'envisager, comme les années précédentes, une distribution de dividendes (0,23 ?) au titre de l'exercice 2012.

Perspectives

Si le Groupe est prudent pour l'ensemble de l'année 2013, il reste cependant confiant à date dans sa capacité à maintenir la dynamique commerciale initiée depuis plusieurs mois. La visibilité à court terme du carnet de commandes est satisfaisante et devrait permettre au Groupe de réaliser un premier semestre 2013 performant.

Comme annoncé, la participation à l'édition 2013 du salon MWC (Mobile World Congress) à Barcelone a permis au Groupe de valider une fois encore sa stratégie d'innovation. Le succès rencontré par les nouveaux produits et la nouvelle technologie SmartMS TM (nouveau standard de messagerie mobile proposant aux opérateurs des services innovants et performants leur permettant de lutter contre les acteurs venus du web) lui permet d'envisager de nouveaux relais de croissance à moyen terme, en complément du développement continu des solutions déjà déployées.

Les efforts en R&D seront poursuivis et ciblés pour renforcer encore davantage la position actuelle du Groupe (innovation, réactivité et efficacité). Le développement des ressources internationales (Amérique, Tunisie et Europe) continuera également en 2013 afin de conforter sa présence à l'international. Cette stratégie de diversification géographique et commerciale, via une pluralité des canaux de vente retenus (directs, indirects et par intégrateurs) permet au Groupe d'être performant malgré le contexte économique actuel toujours très difficile, en profitant pleinement de toutes les opportunités de croissance existantes, aussi bien commerciales que technologiques.

A propos de StreamWIDE (Alternext Paris : ALSTW)

Acteur majeur sur le marché des services à valeur ajoutée pour opérateurs de téléphonie, StreamWIDE se positionne comme le fournisseur de l'innovation des opérateurs fixes et mobiles partout dans le monde. Des solutions c 1/2 ur de réseau aux applications web et mobile, StreamWIDE fournit des solutions on-premise ou cloud-based, bout en bout, carrier-grade sur technologie IP dans les domaines de la messagerie, des services de téléphonie pour réseaux sociaux et de numéros virtuels, des services de centre d'appels, des services de conférence et de taxation d'appels.

Opérant depuis la France, les USA, la Chine, la Roumanie, la Tunisie, l'Autriche, la Russie, l'Argentine, Singapour, l'Indonésie, l'Australie et l'Afrique du Sud, StreamWIDE met en place des équipes locales et spécialisées pour fournir les prestations de déploiement, de support et d'assistance qui accompagnent chacun de ses clients sur la voie de la différenciation et de la profitabilité.

StreamWIDE est côté sur Alternext by NYSE Euronext Paris (FR0010528059 - ALSTW).

Pour plus d'informations : http://www.streamwide.com ou visitez nos pages Twitter, Facebook ou LinkedIn

Prochain communiqué de presse financier : chiffre d'affaires S1 2013, le 22 juillet 2013

Coté sur Alternext Paris, marché du Groupe NYSE Euronext
ISIN : FR0010528059 - Mnémo : ALSTW
Labellisé " entreprise innovante " par l'OSEO anvar, StreamWIDE est éligible aux FCPI.

Contacts

StreamWIDE NewCap.
Pascal Béglin / Olivier Truelle Agence de communication financière
Président Directeur général / DAF Louis-Victor Delouvrier / Emmanuel Huynh
Tél.: +33 (0)1 70 08 51 00 Tél. : +33 (0)1 44 71 98 53
investisseur@streamwide.com streamwide@newcap.fr

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant