Streaming: artistes, producteurs et plateformes sommés d'accorder leurs violons

le
0
Streaming: artistes, producteurs et plateformes sommés d'accorder leurs violons
Streaming: artistes, producteurs et plateformes sommés d'accorder leurs violons

Les revenus générés par l'écoute de la musique en ligne sont-ils répartis de façon équitable? Artistes, producteurs et plateformes en ligne, en désaccord sur le sujet depuis des années, sont aujourd'hui sommés par le gouvernement d'accorder leurs violons.La ministre de la Culture Fleur Pellerin, en visite samedi au Midem, le salon international de l'industrie musicale de Cannes, a récemment désigné un médiateur chargé "d'obtenir un accord" sur ce sujet sensible de la répartition de la valeur créée par l'exploitation numérique. Un point d'étape est fixé à la "mi-juillet" avant un rapport final attendu d'ici "fin septembre".Faute d'accord, ce médiateur, le conseiller maître à la Cour des comptes Marc Schwartz, devra soumettre des propositions pour que la question soit tranchée dans le cadre de la loi "Liberté de création, architecture et patrimoine" qui arrivera au Parlement après l'été. "L?idée est que cette concertation puisse rapprocher les positions et que la mission puise me faire des propositions qui pourraient intégrer le projet de loi. A défaut d?accord, je prendrais mes responsabilités, mais je préfèrerais que la solution vienne de cette concertation", a expliqué la ministre lors d'un point presse à Cannes."Il y a absence de consensus partagé sur l?état des lieux et le diagnostic. Aujourd?hui, sur un contrat stream, quelle est la part revenant à l?artiste, à l?artiste interprète, sur les droits voisins? Il y a beaucoup d?avis divergents", a-t-elle reconnu.Le débat autour d'une juste répartition des revenus du numérique divise depuis des années producteurs, artistes et plateformes en ligne. Mais il devient de plus en plus sensible au fur et à mesure que le streaming (écoute en ligne sans téléchargement) s'installe.Au niveau mondial, le numérique a généré en 2014, pour la première fois, autant de revenus que les ventes physiques, a souligné en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant