Strauss-Kahn s'offre un bol d'air à Pékin

le
2
VIDÉO - Invité pour une conférence, DSK a prédit le pire au «radeau» de l'euro.

L'ex-directeur général du FMI avait choisi Pékin pour tenter de se refaire une santé médiatique. À l'invitation du groupe NetEase, l'un des géants de l'Internet en Chine, Dominique Strauss-Kahn a prononcé lundi en anglais un discours de 45 minutes. Tablette tactile en main, il a distribué les mauvais points aux dirigeants de la , et les bons à ses hôtes pékinois.

«Je ne suis pas persuadé que M. Sarkozy et Mme Merkel se comprennent bien entre eux, a-t-il estimé, et c'est probablement une des raisons pour lesquelles le système européen a des problèmes pour avancer.» Rien dans la gestion européenne de la crise ne trouve grâce à ses yeux. Selon lui, «les pays européens passent d'un plan à un autre, d'un sommet de la dernière chance à un autre, toujours sans admettre les pertes, toujours sans permettre une reprise de la croissance et toujours en échouant à restaurer la confiance.» À l'entendre, «le fait que l'euro soit encore au milieu de la rivière et que

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ahariga1 le mardi 20 déc 2011 à 08:01

    Se contenbtera-t-il que d'un bol d'air????!!!...

  • marconge le lundi 19 déc 2011 à 20:35

    À moi les petites chinoises...