Strauss-Kahn évoque le «côté obscur» de la mondialisation

le
0
Le patron du FMI tente de relancer la proposition de double taxe sur le secteur financier. Il milite également pour la mise en place de réformes en Europe.

Alors que le Parti socialiste doit présenter son programme ce mardi, Dominique Strauss-Kahn a dénoncé hier le «côté obscur» de la mondialisation qui continue à hanter le secteur financier. Dans un discours prononcé devant les étudiants de l'Université George Washington, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a affirmé que «le schéma ancien de la mondialisation a beaucoup apporté, en sortant des centaines de millions de gens de la pauvreté, mais a aussi un côté obscur, qui est un écart vaste et croissant entre les riches et les pauvres». Dominique Strauss-Kahn affirme ainsi que, au moment où les institutions tireront les conclusions de la crise financière, «la balance penchera, au moins un peu, moins en faveur du marché et davantage en faveur de l'Etat».

Ainsi, l'une des priorités du FMI, affirme Dominique Strauss-Kahn, est de relancer la proposition de double taxe sur le secteur financier (une sur la taille du bilan, une sur les profits

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant