STRATEGIE 2016-AG2R La Mondiale voit le CAC 40 à 5.600 fin 2016

le
0

PARIS, 19 novembre (Reuters) - AG2R La Mondiale table sur un scénario d'accélération modérée de la croissance mondiale en 2016 (+3,2% contre 2,6% en 2015) fondée sur une hypothèse "centrale" : remontée du prix du pétrole et stabilisation autour de 60 dollars le baril de Brent contre 44 dollars actuellement. Lors d'une conférence de presse, Philippe Brossard, chef économiste de la compagnie d'assurance, qui est aussi leader en France de la protection sociale et patrimoniale, a souligné jeudi que les attentats de Paris ne devraient pas avoir d'impact majeur sur l'économie européenne et mondiale et rappelle les précédents de septembre 2001 aux Etats-Unis, de mars 2004 à Madrid et de juin 2005 à Londres. Il a prévenu que l'hypothèse d'un baril stabilisé à 60 dollars était fragile du fait "de la double instabilité des comportements géostratégiques et des anticipations de marché". Si la Fed va très probablement relever ses taux le mois prochain et provoquer une hausse des taux américains, courts et longs, à l'inverse, la Banque centrale européenne (BCE), qui est toujours confrontée au risque de déflation (voir ID:nL8N13E33C ), va accroître et/ou prolonger, au-delà de septembre 2016 son programme d'achats d'obligations (essentiellement d'Etat), a dit Philippe Brossard qui voit ainsi les taux rester très bas en Europe. "Il va se passer de nombreuses années en zone euro avant qu'on voit les taux à long terme dépasser 2%", a-t-il dit. Dans ce contexte les actions et l'immobilier devraient à court et moyen terme offrir des rendements nettement supérieurs aux obligations. Le CAC 40 à 5.600 d'ici à fin 2016 est envisageable", a dit l'économiste qui ajoute que le ratio cours/bénéfice de l'indice pourrait monter à 17, soit un peu plus que sa moyenne sur 10 ans (16,8). AG2R La Mondiale doit chercher une allocation d'actifs "optimum" qui allie rendement, sécurité que donne un haut niveau de solvabilité, et une diversification vers les actions et l'immobilier pour assurer à long terme le pouvoir d'achat des prestations. A cette fin, elle repose sur une trésorerie minimale (2%), un coeur de portefeuille constitué d'obligations à long terme (80%) et une diversification sur les actions (10%) et sur l'immobilier (près de 7% de l'actif). Roger Bonne, directeur de la gestion taux, a précisé que dans le compartiment obligataire, AG2R La Mondiale ne descendait pas en dessous de "BBB". (Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant