Strasbourg : Beaubois fait " confiance à Vincent Collet"

le
0
Strasbourg : Beaubois fait " confiance à Vincent Collet"
Strasbourg : Beaubois fait " confiance à Vincent Collet"

Après une saison complète avec le Mans, Rodrigue Beaubois arrive à Strasbourg sur une forme ascendante. Débarrassé de ses pépins physiques, le nouveau meneur de la SIG a beaucoup travaillé pour répondre aux attentes de son coach, Vincent Collet.

Enfin ! Enfin, Rodrigue Beaubois a réalisé une saison entière. Après une année loin des parquets, l’ancien de Cholet s’est refait une santé et un mental chez le voisin manceau. Le meneur repart désormais vers des sommets qu’il avait vite oubliés après plusieurs blessures, dont la dernière au genou. « J’ai bien enchaîné, c’était un point positif. Pour ça, la saison dernière m’a bien aidée, confie-t-il dans une interview accordée au site de son nouveau club. Je partais de loin car je sortais d’une saison quasi blanche. Maintenant je suis bien ; j’ai pu me reposer, faire de la rééducation pour mon genou. Mais l’avant saison sera très importante pour moi car il y a encore du travail. Je vais devoir bien bosser pour être prêt quand la saison débutera. » Pour cette nouvelle saison, Rodrigue Beaubois jouera l’Euroleague, une première dans sa carrière. « On n’a aucune pression, explique-t-il. Personne ne nous attend, à nous de nous servir de ce statut pour en profiter. On jouera chaque match à fond et on verra où ça nous mène. Tout peut aller très vite et on ne peut pas savoir à l’avance ce qui va se passer. »

Bientôt avec les Bleus ?

Approché par les Wizards pour participer à la Summer League cet été, l’ex-Maverick a passé son tour pour retrouver le niveau qui était le sien lors de son explosion dans le Texas. Et pour cela, Roddy peut compter sur son coach, Vincent Collet, en qui le meneur a une totale confiance. « Je fais confiance à Vincent, assure-t-il. Il prouve chaque année qu’il sait ce qu’il fait, qu’il arrive à faire ressortir le meilleur de ses joueurs. En plus, les joueurs qui ont signé sont vraiment pas mal. Bien sûr, il faut attendre de voir quand tout le monde jouera ensemble pour la cohésion, mais je fais confiance à Vincent. Je pense vraiment que cette équipe va être intéressante. » Jouer sous les ordres du sélectionneur sera, aussi, une manière pour celui qu’on voyait en digne successeur de Parker de se rapprocher de l’équipe de France qu’il n’a jamais vraiment connue faute, là encore, aux méformes. « Qui ne veut pas porter le maillot de l’équipe de France ?! » a-t-il d’ailleurs confirmé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant