Stoke et Hazard font dévisser Chelsea

le
0

Temps de crise à Chelsea : le tenant de la League Cup s'est fait sortir en huitième de finale par Stoke City. Sale affaire pour Mourinho et ses boys, nouvelle tournée à venir pour les coéquipiers de Walters.

Stoke City 1-1 (5 tab à 4) Chelsea

Buts : Walters (52e) pour les Potters // Rémy (91ème) pour les Blues

91e minute. José Mourinho peut réfléchir à la meilleure façon d'empiler ses cartons, son équipe, menée 1-0, est en train de se faire sortir avant même l'hiver d'une compétition gagnée l'année dernière, après avoir sans doute déjà dit adieu au championnat. Un corner plus tard, Kurt Zouma et Loïc Rémy valident, un peu, leur recrutement par le Special One. Sauf que, quand le plus fidèle, le plus talentueux de tous lâche, c'est toute l'équipe qui s'effondre. En manquant son tir au but, Eden Hazard enfonce Chelsea dans la crise. Les Potters, eux, peuvent respirer avec cette qualification pour les quarts.

Bête blessée et flirt irlandais


Dès l'entame, Chelsea montre son envie de se rattraper de son début de saison indigne. Histoire de rappeler que, en League Cup aussi, il est le tenant du titre. Pour cela, José Mourinho peut compter sur deux de ses hommes-clés : Hazard pour Diego Costa une fois, l'Espagnol pour le Belge deux fois. Malheureusement pour le Portugais, Butland n'entend pas jouer les seconds rôles et sort les deux premières avant de voir les centimètres manquer à Hazard sur la troisième. Les Potters tentent d'abord de se rebeller par la force, avec une semelle de Biram Diouf sur Zouma, mais Terry se charge de protéger son jeune latéral d'un soir en répondant dans la foulée d'une bonne charge contre Diouf, l'expérience en plus. Diego Costa, lui, boite sans que les joueurs de Stoke n'y soient pour quelque chose. La bête blessée, Walters et ses collègues se rappellent qu'ils savent aussi jouer avec finesse – manque juste une once de précision à Muniesa, servi par son pivot d'attaquant, sur sa tentative de retourné.

A peine un frisson pour Chelsea, qui continue dans sa maîtrise totale du jeu malgré le remplacement à la demi-heure de Diego Costa par Loïc Remy. Hazard et Oscar sont affutés, explosifs et précis, moins Ramires ou Willian. Logiquement, à flirter sans conclure, Chelsea risque de se faire déborder. La mi-temps sur le point d'être sifflée, Charlie Adam décale Diouf qui centre sur Walters. Un contrôle et une frappe en pivot plus tard, l'attaquant irlandais voit Begovic gicler dans ses pieds et l'arbitre…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant