Stoke enfonce encore Chelsea et Mourinho

le
0
Stoke enfonce encore Chelsea et Mourinho
Stoke enfonce encore Chelsea et Mourinho

Une bataille, du sang et des embrouilles. Ce Stoke/Chelsea ressemblait plus à un combat d'UFC qu'à un match de football. À ce jeu là, les Potters l'ont emporté (1-0). Troisième défaite d'affilée en Premier League pour le Mou, toujours plus menacé.

Stoke City 1-0 Chelsea

But : Arnautovic (53e)

Il ne fait jamais bon visiter le Britannia Stadium. Il y règne une sorte d'atmosphère accablante, une pression constante sur les visiteurs. Quand on s'y rend, mieux vaut y emmener de véritables belligérants en première ligne. Pourtant, en ce moment, Chelsea ressemble plus à une bête blessée qu'à une équipe prête à affronter le combat proposé par les hommes de Mark Hughes. Mourinho ne s'est pas rendu au stade, suspendu pour avoir insulté le corps arbitral. Mais Diego Costa, maitre-es en provocation est bien présent sur le front de l'attaque. Si cette affiche ne fleurait pas le football total, elle nous aura offert une bataille entre d'impétueux "Potters" et de fragiles "Blues". Arnautović et son joli ciseau se sont chargés d'enfoncer Mourinho et Chelsea. Les Londoniens sont seizièmes de Premier League et perdent leur troisième match d'affilée en championnat. Le paratonnerre Mourinho va-t-il tenir ?

Diego l'embrouille


Dès le coup d'envoi, les "Potters" tentent d'étouffer la bête blessée. Shaqiri envoie une volée au dessus des cages de Begović. Du coté des "Blues", Hazard semble enfin prêt à oublier son triste début de saison. Au bout de quatre minutes, Diego Costa commence à chauffer toute la défense de Stoke. Du combat, il y en a à Stoke-on-Trent : Pedro explose le nez de Pieters avec un énorme coup de pied. Le défenseur néerlandais reviendra cinq minutes plus tard, avec le visage digne d'un Picasso. Dix minutes suffisent aux supporters de Chelsea pour chanter à la gloire de leur entraineur resté à l'hôtel. Sur le terrain, Baba, titularisé à gauche est en grande difficulté face à l'homme le plus trapu du monde, Xherdan Shaqiri. Dans ce début de match, l'initiative vient des hôtes du soir. Une domination qui ne plait pas à Diego Costa, qui continue de rendre fou le public de Stoke. Même le community manager du club s'y met, arguant la simulation de l'attaquant espagnol.

The dichotomy in these two tweets is just superb pic.twitter.com/CJJlGHRDjh

— Mohamed Mohamed (@MoeSquare) [A…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant