Stockage des grains en hausse pour Cargill Australie, un bon signe pour les échanges mondiaux

le
0
(Commodesk) Cargill investit 10 millions de dollars australiens (7,5 millions d'euros) pour étendre ses capacités de stockage des grains en Australie, a annoncé la multinationale en début de semaine. "En fonction des perspectives de bonnes récoltes australiennes cette saison, nous avons décidé d'accroître le nombre d'entrepôts et d'améliorer les équipements de manutention", a expliqué Ralph Selwood, directeur général de Cargill Australie. L'objectif de la société est de parvenir à un réseau de 3,45 millions de tonnes de capacité de stockage, soit l'équivalent de toute la production de blé stockée en Australie occidentale (WA) et sur le Territoire de la capitale australienne (ACT). Parallèlement, au niveau mondial, les stocks de grains ont chuté de plus d'un tiers depuis le début de l'année, selon le Conseil international des grains (IGC). Et cette tendance doit se poursuivre jusqu'à la fin de la campagne 2011/2012. Jusqu'à juin 2012, les échanges mondiaux sont estimés à +7 millions de tonnes, soit un total de 247 millions de tonnes. Ils bénéficieront de la hausse des importations de mouture de blé tendre et de blé de fourrage, de contrôles aux exportations moins contraignants dans la zone de la mer Noire et des augmentations de la demande dans certains pays émergents, qui dépasseront les réductions prévues aux Etats-Unis et au sein de l'Union européenne. Cargill fait partie du club des "Big Five" du négoce de grains ou "ABCD Group" avec les Américains ADM et Bunge, la multinationale française Louis Dreyfus et le Suisse Glencore.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant