Stock-options chez Danone : la juteuse opération de Muriel Pénicaud fait tousser

le , mis à jour à 18:45
11
Stock-options chez Danone : la juteuse opération de Muriel Pénicaud fait tousser
Stock-options chez Danone : la juteuse opération de Muriel Pénicaud fait tousser

Alors que la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, est déjà empêtrée dans l'affaire du déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas, le journal l'Humanité révèle ce jeudi qu'elle a réalisé, en 2013, une opération boursière très fructueuse, obtenue grâce à l'annonce d'un plan de restructuration chez Danone, dont elle était à l'époque directrice des ressources humaines. 

Le quotidien explique que le 19 février 2013, la direction de Danone avait annoncé la «suppression d'environ 900 postes managériaux et administratifs dans 26 pays». L'effet est immédiat, les marchés financiers bondissent et la cotation de l'action située en dessous de 52 euros pour le titre Danone, passe à 55-60 euros. «Une réaction fréquente lors des annonces de plan de restructuration», explique au Parisien, Marc Uzan, avocat fiscaliste. 

C'est à ce moment que la DGRH avait fait valoir ses stock-options. Le mécanisme des stock-options est bien une «option d'achat», et non pas une acquisition directe, souligne Marc Uzan, contrairement aux actions. Pour bénéficier de ses options, il faut procéder à leur «levée». Le principe est simple «si la valeur de l'action a baissé depuis l'achat, l'opération ne présente pas d'intérêt. La personne qui les possède peut donc jeter ses options à la poubelle. Au contraire, si le cours de l'action est monté, l'opération permet de dégager une plus-value d'acquisition», poursuit le spécialiste du droit. 

 

Un bon sens du timing 

Les options de Muriel Pénicaud lui ont été attribuées en 2009, juste après l'effondrement des valeurs boursières du Cac 40, elle a donc bénéficié à l'époque d'un prix d'achat historiquement bas, de 34,85 euros l'unité. En 2013, elle revend ses 55 120 options au nouveau prix du marché, soit à 58,41 euros l'unité. Bilan de l'opération, une plus-value de près de 60% sur sa mise de départ. Une cagnotte obtenue de façon totalement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cg46 il y a 7 mois

    J’espère au moins qu'elle va à la messe le dimanche "aidez vous les uns les autres" qu’elle confesse ses péchés et qu' elle se flagelle seule, le soir dans sa chambrette. LOL

  • xk8r il y a 7 mois

    la politique autrement.................

  • M4763438 il y a 7 mois

    Une directrice des RH qui ignorait le plan de restructuration !?On nous prend pour des " jambons " ...

  • M8167590 il y a 7 mois

    Effectivement Fillon est un enfant de choeur en comparaison de tous ces donneurs de leçons.

  • M7010633 il y a 7 mois

    Quand on veut gagner en bourse il faut sans arret se tenir informe sur l,evolution des economies,les pauvres neuneus preferent regarder le foot ou les varietes,et dire des anneries parpure jalousie,on ne recolte que ce que l,onmerite

  • M3443642 il y a 7 mois

    A tous les aigris, prenez un dictionnaire et regardez la signification du délit d'initié.Il n'y a en rien un délit d'initié puisqu'elle a vendu ses actions apprennent une annonce publique..... Tout le monde pouvait vendre à ces actions à ce prix là. Elle ne possédait aucune information autre que celles publiques = AUCUN DELIT D INITIEPour les médisants, rassurez vous elle a du refiler probablement 55 ou 60 % de la plus-value à l'administration fiscale...

  • schmittp il y a 7 mois

    C'est un exemple éclatant de pantouflage qui mène notre pays à la ruine. Ces individus veulent gérer la France comme une entreprise alors que nous sommes une nation. Les intérêts de leur caste préside à leurs décisions, en toute bonne foi et que voit on ? Creusement des inégalités, chômage, riches plus que riches privilégiés, classe moyenne vampirisée, destruction des droits. Tout est normal en Macronie.

  • M3135062 il y a 7 mois

    Soit 1.300.000 euros de gains....c'est légal bien sûr, comme l'était l'opération immobilière de ferrand... mais c'est surtout immoral pour 99,99% des Français qui n'ont que leur salaire pour vivre en se faisant matraquer d'impôts en tout genre...cette illustre inconnue bombardée ministre commence à cumuler les casseroles à tel point que Mr Fillon parait ridicule en comparaison (Las Vegas etc...).

  • MM57975 il y a 7 mois

    et môche comme un pou, en plusretourne chez danone

  • M3379984 il y a 7 mois

    je vois pas pourquoi , on parle de ça , si elle avait droit de les vendre , qu'elle a déclaré et payé ses impots , c'est encore pour faire mousser les histoires !