Still loving Micoud

le
0
Still loving Micoud
Still loving Micoud

Lorsque trois supporters du Werder Brême se rencontrent à Hambourg et décident de monter un blog, cela donne Vert et Blanc. Un blog francophile qui propose une réflexion profonde sur le football moderne et la situation à Brême et dont le succès ne cesse de croître. Au point d'avoir maintenant son propre merchandising, dont un des visages n'est autre que celui de Johan Micoud.

Hambourg. Deuxième ville d'Allemagne. Son port, ses plages, ses prostituées et ses clubs de foot : le HSV et Sankt Pauli. Ici, tout le monde semble supporter un de ces deux clubs phares du paysage footballistique allemand. Tout le monde ? Non. Trois jeunes Brêmois habitant sur les rives de l'Elbe résistent encore et toujours. Leur club : le Werder Brême. L'ennemi juré du HSV. Et c'est dans cette ville hostile à toute chose verte et blanche que ces trois gars ont décidé de créer le blog de référence sur le Werder. "Nous sommes trois mecs partageant le même amour pour Brême. À l'époque où nous vivions tous à Hambourg, nous nous retrouvions pour regarder les matchs ensemble. C'est de là qu'est née l'idée de créer une sorte de fan club vert et blanc à Hambourg ", nous explique Sebastian, un des rédacteurs et fondateurs du groupe.

"Nous avons commencé le site il y a trois ans, lorsque la situation au Werder était compliquée. Le club était proche de la relégation alors qu'il jouait la Ligue des champions deux ans plus tôt. Cette situation nous a inconsciemment donné l'envie de blogger. Nous avons même appelé une des catégories "Therapeutic blogging"", raconte Sebastian. Par la suite, le contenu du blog s'est diversifié, avec au programme des articles sur le football moderne tant décrié en Allemagne, mais que les trois rédacteurs de Vert et Blanc regardent d'un œil plus sympathique, comme l'explique Seb : "Nous n'aimons pas tout ce qui est lié au foot moderne, mais de voir qu'une meilleure gestion à notamment permis aux néo-nazis de se faire virer de l'Ostkurve du Weserstadion à Brême redore le blason du foot moderne par exemple." Résultat, en traitant de sujets assez divers, dépassant largement le cadre strict du Werder, Vert et Banc est devenu une institution sur la toile en Allemagne.

Par amour du Chef


Succès du blog oblige, les fondateurs décident alors de pousser le concept Vert et Blanc un peu plus loin. "Au bout de quelque temps, nous nous sommes rendus compte que pas mal de gens nous lisaient. On a alors décidé d'imprimer des stickers avec les différents slogans du club dont "Hambourg est vert et blanc", mais aussi "I was into Werder before it was cool" et "Allez les Verts"", raconte Seb. Et de tous ces stickers, le plus populaire est sans aucun doute…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant