Stiglitz propose de mettre les paradis fiscaux en quarantaine

le
1
    15 novembre (Reuters) - Les pays incapables de supprimer 
leurs paradis fiscaux devraient être écartés du système 
financier international, estiment le prix Nobel d'économie 
Joseph Stiglitz et l'expert suisse anti-corruption Mark Pieth 
dans un rapport sur la lutte contre "l'économie souterraine".  
    Membres de la commission d'enquête mise en place par le 
Panama après le scandale mondial qui a suivi la publication des 
"Panama Papers" en avril, Stiglitz et Pieth l'ont quittée en 
août, affirmant que le gouvernement panaméen n'avait pas garanti 
que les conclusions de l'enquête seraient rendues publiques. 
    Les deux experts ont alors décidé de rédiger leur propre 
rapport et d'en présenter les conclusions lundi à Bruxelles.  
    "Nous savons quoi faire contre les maladies dangereuses 
contagieuses: la quarantaine. C'est la même chose pour les 
paradis fiscaux. Ils devraient être écartés du système financier 
et économique international", estiment les deux hommes dans ce 
document.      
    Les Panama Papers, plus de 11,5 millions de documents 
émanant du cabinet d'avocats Mossack Fonseca qui ont été 
transmis à la presse, ont montré et détaillé l'étendue de 
l'évasion fiscale à travers le monde.     
    Joseph Stiglitz et Mark Pieth préconisent de rendre illégale 
la détention par un individu résidant dans un pays coopératif en 
matière d'échange d'informations fiscales, d'un compte dans un 
pays non coopératif, ou d'actions dans une entreprise établie 
dans un pays non coopératif.  
    Le rapport plaide aussi pour des accords internationaux qui 
supprimeraient les licences des banques ou des avocats impliqués 
dans l'économie "off-shore". 
    "S'il existe une seule poche secrète, les fonds 
s'engouffreront dans cette poche. C'est pourquoi le système de 
transparence doit être global", observe le rapport. "Les 
échanges d'informations prévus par les traités fiscaux 
bilatéraux ne sont pas adaptés pour colmater la fuite." 
 
 (Hugh Bronstein; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3039634 il y a 3 semaines

    S'agit-il de mettre les US et le dollar en quarantaine, tant que la question du Delaware ne sera pas réglée ?