Stewards et hôtesses opposés aux coups de fil dans les avions

le
0
Le gendarme américain des communications est prêt à donner son feu vert. Le personnel navigant dénonce les risques pour la sécurité.

Ce n'est pas simple comme un coup de fil. Après des années de réflexion et de nombreuses études, la FCC, le gendarme américain des communications, veut finalement autoriser l'usage des téléphones mobiles et des tablettes connectés à Internet dans les avions, dès que les appareils volent au-dessus de 3 000 mètres d'altitude. Une seule contrainte est imposée: installer des antennes idoines dans les aéronefs pour proposer aux passagers les mêmes services en vol qu'au sol. La FCC doit lancer sa proposition formelle mi-décembre et donner, dans la foulée, le feu vert aux compagnies aériennes américaines.

Mais ce n'est pas gagné. L'association américaine du personnel navigant, qui regroupe près de 60.000 hôtesses et stewards, est montée au créneau contre cette avancée technologique. «De nombreux sondages et études conduits ces der...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant