Steven Spielberg s'engage contre les génocides

le
1
Steven Spielberg lors d'un gala pour l'USC Shoah, en octobre 2013, à New York.
Steven Spielberg lors d'un gala pour l'USC Shoah, en octobre 2013, à New York.

Lors d'une conférence de presse donnée vendredi dernier, Steven Spielberg a annoncé la création d'un centre de prévention des génocides sur le campus de l'université de Californie du Sud (USC). Le Center for Advanced Genocid Research (CAGR) aura pour mission principale l'étude des "conditions préalables, mais aussi des moyens d'intervenir à temps pour empêcher les violences de masse et les bains de sang", a expliqué le réalisateur.

Wolf Gruner, historien allemand professeur à l'USC, a été nommé directeur du centre. Ce titulaire de la chaire Shapell-Guerin en études juives est l'un des plus grands spécialistes de l'Holocauste et de l'antisémitisme. Il assurera, en novembre prochain, la conférence d'inauguration du CAGR, dont le thème sera "les médias, la mémoire et la technologie à travers les trajectoires de La Liste de Schindler", l'oeuvre oscarisée de Steven Spielberg.

Le prolongement d'un engagement

Ce n'est pas une première pour le cinéaste, qui s'est toujours impliqué pour que les victimes de la Shoah ne soient pas oubliées. En 1994, après la sortie de La Liste de Schindler, il a fondé Survivors of the Shoah Visual History Foundation qui, en vingt ans, a recueilli plus de 52 000 témoignages et créé plusieurs programmes éducatifs. Après un premier partenariat avec l'USC en 2006, cette fondation est devenue l'USC Shoah Foundation Institute for Visual History and Education. Avec le CAGR, Steven Spielberg et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le jeudi 8 mai 2014 à 07:35

    http://reseauinternational.net/odessa-un-simulacre-dincendie-pour-couvrir-lexecution-dun-des-plus-atroces-massacres-jamais-vus/