Steven et les Rams s'offrent le droit d'y croire

le
0
Steven et les Rams s'offrent le droit d'y croire
Steven et les Rams s'offrent le droit d'y croire

Grâce à une volonté hors du commun, les Rams de VCU ont réussi à se qualifier in extremis pour le tournoi A10 qui commence ce jeudi. Pour Steven et les siens, l'objectif est désormais simple : remporter les trois matchs qui les attendent et filer au tournoi NCAA.

" Our game is a funny game ", s'amuse Dave Giffard, le head coach des Rams de VCU, quelques heures après la victoire renversante de ses garçons à Dayton. Il y a deux semaines, Steven n'était pas vraiment d'humeur à rire : après plusieurs résultats pas vraiment convaincants, il n'avait plus grand espoir de voir son équipe se qualifier pour le tournoi Atlantic 10. La perspective de voir la saison s'arrêter en octobre, alors qu'il avait été lui-même blessé pendant plusieurs semaines, laissait le jeune Héraultais amer. Aujourd'hui, tout va pour le mieux, ou presque. " On vient d'arriver à l'hôtel, à George Mason. Tout le tournoi se déroule là-bas, mais leur équipe n'est pas qualifiée ", explique Steven en posant ses valises. Désormais, tout va s'enchaîner pour les Rams. En ligne de mire : la finale du tournoi NCAA, dans un peu plus d'un mois. " J'ai vraiment hâte que ça commence ", confesse un Steven qui ne tient plus en place. Il faut dire que le tournoi n'a plus grand-chose à voir avec les rencontres de la saison régulière. Pour les trois matchs à venir, les Rams auront l'impression de marcher sur des œufs : une défaite et c'est l'élimination immédiate. Tout va maintenant reposer sur la faculté de Steven et de ses coéquipiers à transformer la pression en motivation supplémentaire. Comme ils ont su le faire à Dayton.

Une soirée inoubliable


" C'était incroyable ", commence Steven, encore marqué par ce match au scénario incroyable que les Rams sont allés remporter à Dayton. " Il y avait une tension incroyable. On s'est pris un but en première période alors qu'on avait eu plusieurs occasions, dont un coup franc de Dennis qui longe la ligne après avoir tapé le poteau... " Menés au score, les Rams sont même complètement dépassés en début de deuxième mi temps. " Dans le jeu, c'était pas très beau, mais on arrivait à se procurer quelques occasions... Le coach a beaucoup misé sur l'attaque et on se fait punir. Après un dégagement dans l'axe de notre défenseur, leur 10 enchaîne contrôle poitrine et volée ", raconte le jeune milieu de terrain, qui n'a pas eu la chance de disputer ce match. " Depuis le banc, je ne voyais absolument pas comment on pouvait revenir au score. " Et pourtant, en seulement cinq minutes, les Béliers font basculer la situation à leur avantage. À…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant