Steve Nash, soccer MVP

le
0
Steve Nash, soccer MVP
Steve Nash, soccer MVP

Bien engagé dans sa saison 2015, le New York Cosmos B peut désormais compter sur le renfort d'une légende du basketball, Steve Nash. Surprenant ? Pas vraiment, tant le soccer a toujours fait partie intégrante de la vie du double Most Valuable Player de la NBA.

Il avait probablement tout ce qu'il fallait pour devenir un excellent footballeur, mais il a préféré les crossover aux passements de jambe. Et c'est peu dire qu'il a bien fait. Pendant près de vingt ans, le Canadien a marqué de son empreinte le basketball. Drafté en quinzième position par les Suns de Phoenix en 1996, devenant, à l'époque, le Canadien sélectionné le plus haut de l'histoire de la draft NBA, le meneur prend, saison après saison, une dimension toujours plus importante. Après plusieurs saisons chez les Mavericks de Dallas en compagnie de son meilleur pote, Dirk Nowitzki, Steve revient aux Suns avec le statut de chef d'orchestre. Meilleur passeur de la ligue en 2005, 2006, 2007, 2010 et 2012, MVP en 2005 et 2006, le natif de Johannesburg a dû faire pleurer plus d'un amoureux de la balle orange en annonçant sa retraite, le 21 mars dernier. À l'inverse, son engagement avec le New York Cosmos B a de quoi ravir la planète soccer. Car hors des parquets, Steve Nash a cultivé sa passion du ballon rond avec un rêve simple : avoir un jour la chance d'exprimer son intelligence et sa vision du jeu sur un terrain de football.

Une famille en or


Si certains naissent avec une cuillère en argent dans la bouche, c'est avec un ballon de football dans les pieds que naît Stephen John Nash, le 7 février 1974 à Johannesburg. Fils de John, footballeur professionnel en Afrique du Sud et fan inconditionnel de Tottenham, et de Jean, joueuse professionnelle de netball, Steve apprend à marcher pour pouvoir taper dans le ballon. Chanceux, ses parents lui offrent même le meilleur compagnon de jeu : son jeune frère, Martin. Après leur déménagement au Canada, John et Jean refusant que leurs enfants grandissent dans un pays déchiré par l'apartheid, à Regina, Victoria puis Vancouver, les jeunes Nash grandissent en découvrant le sport à l'américaine. Un temps intéressé par le catch et les combats d'Hulk Hogan, Steve se passionne pour les échecs tout en continuant encore et toujours à perfectionner son football. D'autant qu'en plus d'avoir un frère à disposition, Steve peut aussi compter sur sa sœur, Joann, elle aussi très bonne footballeuse. Son père se souvient encore de ses trois enfants, exténués au fond du jardin après les entraînements intensifs entretenus par les rêves naïfs de gloire qu'ont tous les gosses.

Seulement, au Canada, Steve est vite rattrapé par les crosses et les palets.…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant