Steve Mandanda est forfait pour le Mondial 2014

le
0
Steve Mandanda est forfait pour le Mondial 2014
Steve Mandanda est forfait pour le Mondial 2014

C'est un coup dur à quelques semaines du début de la Coupe du Monde : Steve Mandanda n'ira pas au Brésil avec les Bleus. Victime d'une « fissure stable de la première vertèbre cervicale et d'une entorse cervicale » selon les propres mots de Chistophe Baudot, le médecin de l'OM, le gardien olympien ne sera pas remis à temps pour le premier match des Bleus, le 15 juin face au Honduras. Car cette sérieuse blessure, contractée lors d'un choc avec le Guingampais Mustapha Yatabaré samedi soir au Vélodrome, va handicaper le gardien numéro 2 des Bleus pendant au moins six longues semaines (trois semaines de minerve + trois de rééducation). Un timing qui l'empêche évidemment de postuler à une place dans les 23. « C'est avec tristesse que je vous annonce que malheureusement je ne pourrai tenir ma place au Mondial, a confirmé le gardien phocéen sur son compte Twitter. Je souhaite à l'équipe de France une coupe du monde remplie de réussite. »

Joint par RMC, Vincent Labrune n'a pas caché son amertume. « J'ai ce matin (dimanche) une grande déception pour le joueur qui va manquer un rendez-vous important dans une carrière, mais j'ai surtout beaucoup de peine pour l'homme, a confié le président de l'OM. Steve est un très grand professionnel et un garçon exceptionnellement attachant. La vie est parfois injuste et l'ensemble du club est à ses coté dans ce moment difficile. La violence du choc nous a fait craindre le pire mais heureusement, dans six semaines, il sera de retour sur les terrains. En attendant, il faut qu'il prenne soin de lui et qu'il se repose près des siens. Le plus important c'est sa santé, il n'y a pas que le foot dans la vie. » Appelé à jouer un rôle de second derrière l'indétrônable Hugo Lloris, Steve Mandanda était tout de même un rouage important des Bleus. Exemplaire malgré un statut de remplaçant qu'il ne connaît pas à Marseille où il est capitaine, l'ancien Havrais a toujours joué la carte collective dans ses aventures en équipe de France.

Désormais, les regards se tournent vers celui qui prendra sa place dans l'avion pour le Brésil. Et comme en 2010, c'est Stéphane Ruffier qui « profite » de la blessure d'un des gardiens des Bleus pour se glisser dans les 23. En Afrique du Sud, on se souvient que Cédric Carrasso (contracture à la cuisse gauche) avait dû renoncer, faisant du gardien de l'AS Saint-Etienne un heureux 23eme homme. A priori, dans la hiérarchie, Mickaël Landreau devrait rester numéro 3 et Ruffier passer numéro 2. Une logique sportive à laquelle Didier Deschamps tient beaucoup. Reste que comme avant chaque grande compétition internationale, la malédiction a touché les Bleus. On se souvient des précédents et notamment le cas Djibril Cissé qui avait manqué la Coupe du Monde 2006 en raison d'une fracture tibia-péroné contracté contre la Chine en match de préparation. Cette fois-ci, la blessure est moins grave pour Steve Mandanda mais le résultat est le même.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant