Stephen Elop, l'ancien patron de Nokia, quitte Microsoft

le
0
Stephen Elop, l'ancien patron de Nokia, quitte Microsoft
Stephen Elop, l'ancien patron de Nokia, quitte Microsoft

Stephen Elop, l'ancien patron de l'opérateur de télécoms finlandais Nokia un temps pressenti pour diriger Microsoft, va quitter le géant informatique américain.Le Canadien de 51 ans ne figure pas sur la nouvelle liste des douze hauts responsables du groupe américain publiée mercredi. Son départ s'inscrit dans le cadre d'une réorganisation des principales activités du groupe pour mieux mettre en musique les objectifs de croissance fixés par le nouveau directeur général Satya Nadella.Visage rond, carrure massive, Stephen Elop avait rejoint Microsoft à la suite du rachat en 2013 de l'activité de téléphones de Nokia pour 5,4 milliards d'euros. Il avait été nommé vice-président de la très importante division Services et Produits.Beaucoup le présentaient alors comme le futur remplaçant de Steve Ballmer qui était fragilisé à la tête du groupe et a finalement été remplacé par Satya Nadella en février 2014.Arrivé à la tête de Nokia à l'agonie, Stephen Elop avait mis en place une stratégie centrée sur le téléphone Lumia, considéré alors comme le téléphone intelligent de la dernière chance pour le fabricant de téléphones finlandais.C'est aussi lui qui avait signé le partenariat stratégique entre Nokia et Microsoft prévoyant que les nouveaux téléphones du groupe finlandais utiliseraient Windows Phone comme système d'exploitation.Il est remplacé par Terry Myerson, qui prend la tête des Services et produits, selon le communiqué de mercredi. Scott Guthrie va lui diriger la division dédiée à l'informatique dématérialisée (cloud), tandis que Qi Lu chapeautera les Applications."Ces changements vont nous permettre de livrer les produits et services que nos clients aiment à une cadence plus rapide", a expliqué M. Nadella.Par conséquent, "Stephen Elop, Kirill Tatarinov et Eric Rudder vont quitter Microsoft après une période de transition", ajoute M. Nadella, qui choisit ainsi sa garde rapprochée.A ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant