Stéphanie Roche : "Je me retrouve en compétition avec James Rodríguez et Van Persie"

le
0
Stéphanie Roche : "Je me retrouve en compétition avec James Rodríguez et Van Persie"
Stéphanie Roche : "Je me retrouve en compétition avec James Rodríguez et Van Persie"

Elle est la seule femme nommée pour le Prix Puskás, qui récompense le plus beau but de l'année. Joueuse irlandaise de l'ASPTT Albi, Stéphanie Roche évoque sa folle reprise de volée, entre fierté et incrédulité.Tu es arrivée à l'ASPTT Albi cet été. Comment se passe ton arrivée en France ? C'est une grande évolution pour moi. C'est un vestiaire différent, la culture également. Je m'adapte lentement, mais sûrement. J'essaie d'apprendre le français rapidement et je pense que lorsque j'aurai de bonnes bases, les choses vont continuer à s'améliorer.
Tu as déjà joué pas mal de matchs cette saison. Quelle équipe t'a le plus impressionnée ? Et quelle joueuse en particulier ? En termes d'équipes, je dois dire que Lyon est une très grosse équipe. Et concernant les individualités, j'ai joué contre beaucoup de très bonnes joueuses, mais celles de Lyon et du PSG m'ont vraiment impressionnée. Il y a beaucoup de grandes joueuses dans les deux équipes.
Personnellement, comment as-tu commencé à jouer au foot ? Je jouais quand j'étais plus jeune, dans la rue, en bas de mon immeuble à Dublin. J'ai intégré une équipe "mixte", sauf que j'étais la seule fille dans l'équipe. Ensuite, à 13 ans, j'ai dû rejoindre une équipe féminine parce qu'il y a une règle en Irlande qui interdit les équipes mixtes à partir de 13 ans. Et à partir de là, les choses se sont bien passées et me voilà aujourd'hui en France !
Tu supportes une équipe en particulier ? Bien sûr. Pour moi, c'est Manchester United !
Tu es donc sélectionnée pour le prix Puskás du but de l'année. C'est fou, non ? Oui, complètement. En fait, c'est ma coach qui l'a postée sur YouTube, et les gens ont commencé à la partager et la relayer sur les réseaux sociaux. Elle est devenue virale, et aujourd'hui, elle a été visionnée pratiquement 3 millions de fois. C'est dingue.
Surprise ? Bah, je ne m'attendais pas du tout à quelque chose comme cela, c'est clair ! Au début, ma coach voulait juste que les personnes proches de l'équipe puissent voir le but et, à la limite, nos amis en Irlande. Bien sûr, être sélectionnée pour le prix Puskás est un grand accomplissement. C'est vraiment fantastique pour moi !
Quand et comment as-tu appris que tu faisais officiellement partie de la liste des 10...





Tu es arrivée à l'ASPTT Albi cet été. Comment se passe ton arrivée en France ? C'est une grande évolution pour moi. C'est un vestiaire différent, la culture également. Je m'adapte lentement, mais sûrement. J'essaie d'apprendre le français rapidement et je pense que lorsque j'aurai de bonnes bases, les choses vont continuer à s'améliorer.
Tu as déjà joué pas mal de matchs cette saison. Quelle équipe t'a le plus impressionnée ? Et quelle joueuse en particulier ? En termes d'équipes, je dois dire que Lyon est une très grosse équipe. Et concernant les individualités, j'ai joué contre beaucoup de très bonnes joueuses, mais celles de Lyon et du PSG m'ont vraiment impressionnée. Il y a beaucoup de grandes joueuses dans les deux équipes.
Personnellement, comment as-tu commencé à jouer au foot ? Je jouais quand j'étais plus jeune, dans la rue, en bas de mon immeuble à Dublin. J'ai intégré une équipe "mixte", sauf que j'étais la seule fille dans l'équipe. Ensuite, à 13 ans, j'ai dû rejoindre une équipe féminine parce qu'il y a une règle en Irlande qui interdit les équipes mixtes à partir de 13 ans. Et à partir de là, les choses se sont bien passées et me voilà aujourd'hui en France !
Tu supportes une équipe en particulier ? Bien sûr. Pour moi, c'est Manchester United !
Tu es donc sélectionnée pour le prix Puskás du but de l'année. C'est fou, non ? Oui, complètement. En fait, c'est ma coach qui l'a postée sur YouTube, et les gens ont commencé à la partager et la relayer sur les réseaux sociaux. Elle est devenue virale, et aujourd'hui, elle a été visionnée pratiquement 3 millions de fois. C'est dingue.
Surprise ? Bah, je ne m'attendais pas du tout à quelque chose comme cela, c'est clair ! Au début, ma coach voulait juste que les personnes proches de l'équipe puissent voir le but et, à la limite, nos amis en Irlande. Bien sûr, être sélectionnée pour le prix Puskás est un grand accomplissement. C'est vraiment fantastique pour moi !
Quand et comment as-tu appris que tu faisais officiellement partie de la liste des 10...





...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant