Stéphane Rozès : "Le texte sur la réforme constitutionnelle est assez alambiqué pour recueillir l'adhésion de tous"

le
0

Dans cette deuxième partie de "Politique", Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen, Stéphane Rozès, président de CAP, professeur à Sciences-Po, et Gaël Brustier, chercheur en sciences politiques au Cevipol, reviennent sur la réforme constitutionnelle et sur la question controversée de la déchéance de nationalité.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant