Stéphane Moulin : "On n'a pas une équipe pour faire le jeu"

le
0
Stéphane Moulin : "On n'a pas une équipe pour faire le jeu"
Stéphane Moulin : "On n'a pas une équipe pour faire le jeu"

Une nouvelle fois poussive dans le jeu face à l'Albanie (2-0), l'équipe de France a désormais assuré son billet pour les huitièmes de finale de son championnat d'Europe avec quelques premières certitudes et le retour en indiscutables de Griezmann et Paul Pogba. Stéphane Moulin, entraîneur d'Angers et consultant des Bleus pendant l'Euro, revient sur cette deuxième sortie française.

Après un premier match compliqué contre la Roumanie, Didier Deschamps avait décidé de modifier son approche et d'aligner un 4-2-3-1 au coup d'envoi contre l'Albanie. Était-ce une bonne option selon vous ?
Non, mais ce n'était pas la bonne solution parce que je pense que ce n'était pas la volonté réelle de Deschamps. Mais bon, tout le monde a tellement poussé pour que Payet soit en numéro dix et pour qu'on ait deux joueurs rapides sur les côtés qu'il l'a fait sachant qu'il n'y avait pas beaucoup de risques face à cet adversaire. La vérité, c'est que ça nous a donné un jeu trop figé, trop statique, avec des joueurs sur les côtés qui cherchent simplement à faire des différences individuelles, des milieux défensifs Kanté-Matuidi incapables de se projeter vers l'avant et des latéraux qui ne participent pas au jeu car ils sont bloqués par les joueurs de côté. Au final, ça nous a donné une première mi-temps apathique et insipide. C'est donc une confirmation que, compte tenu des joueurs dont dispose Didier Deschamps, son système de jeu, il l'avait bien trouvé et il avait son équipe en tête depuis longtemps. L'équipe qui fonctionne le mieux est celle alignée en seconde période.


Est-ce que selon vous, dans une compétition comme un championnat d'Europe, il faut proscrire les changements de schéma tactique d'un match sur l'autre ?
Il peut le faire en cours de match. Sur une fin de match par exemple où il faut perturber les défenseurs adverses mais on a bien vu que ce n'était pas dans l'ADN de cette équipe de jouer dans ce 4-2-3-1. C'est un système qui demande beaucoup de combinaisons sur les côtés, du jeu, et c'est ce qu'on a du mal à faire. C'est aussi une mise en place qui empêche nos deux milieux axiaux de participer au jeu parce qu'on a bien vu qu'ils étaient simplement là pour récupérer et faire jouer alors qu'en deuxième mi-temps, Pogba et Matuidi se sont énormément projetés dans les seize mètres. Je crois que cette équipe a besoin de ça car on n'a pas une équipe pour faire le jeu. Si on pense qu'on a une équipe qui peut faire le jeu face à une équipe supposée plus faible, on n'y arrive pas parce que ce n'est pas dans l'ADN des joueurs.…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant